Infrastructures de développement en Afrique : les AGETIP au cœur des stratégies de financement

Publié le 12/12/2019 | J&P Mag

Sénégal

Des directeurs généraux des Agences d'Exécution des Travaux d'Intérêt Public (AGETIP) de plusieurs pays d’Afrique se sont rencontrés mardi à Dakar pour échanger et réfléchir sur le positionnement des AGETIP de tous les pays dans un nouveau dispositif de financement.

Cette cérémonie d’ouverture dont le thème cette année porte sur « le financement innovant », a été présidée Oumar Gueye, Ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l'Aménagement des Territoires, et d’Amadou Hott, Ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, par ailleurs Direction générale de la Coopération et des Financements extérieurs.
 
Le ministre Oumar Gueye a lors de son discours, a soutenu qu’aucun pays ne peut se développer sans l'énergie et les infrastructures. Car pour lui, tous les secteurs ont besoin d'énergie et d’infrastructures. « Le privilège que nous avons Amadou Hott et moi de co-présider cette cérémonie d'ouverture au nom du président Macky Sall, et dire toute l'importance que représentent les infrastructures pour nos économies. Parce que, nous l'avons dit tantôt, aucun pays ne peut se développer s'il ne développe pas l'énergie et les infrastructures. De ce point de vue, là, au niveau des collectivités territoriales, les infrastructures ont un rôle important à jouer », dit-il.
 
Pour Oumar Gueye, « à l'heure actuelle l'AGETIP qui a un rôle important à jouer, et est un bras technique du ministère, réalise beaucoup d'infrastructures. 300 hôtel de villes, tels que des hôtels de département et d'autres grands projets. Le président Macky Sall met en œuvre la territorialisation des politiques publiques. Cela veut dire que, de plus en plus les élus territoriaux auront un rôle important à jouer en s'appropriant des politiques publiques à mettre en œuvre au niveau de leurs localités ».
 
Le directeur général de l'AGETIP, El Hadj Malick Gueye est revenu sur les perspectives et les attentes de cette rencontre. « Le thème de cette année porte sur le financement innovant. Le Sénégal a adopté et il est en train de mettre en œuvre beaucoup de financements innovants, particulièrement avec les PPP. Et l’AGETIP Sénégal est au cœur de ce dispositif. Mais il fallait partager les bonnes pratiques avec nos homologues africains. Dix (10) directeurs généraux venus d'autres pays africains sont là aujourd'hui. Les autres sont représentés. Nous allons réfléchir sur le positionnement des AGETIP de tous les pays dans ce nouveau dispositif de financement », précise M. Gueye.
 
Selon lui, les Etats ne peuvent plus financer leur programme de développement uniquement à partir de l'aide publique. Car dit-il, « ils sont obligés d'explorer d'autres pistes de financement ».

 

Source: pressafrik.com

J&P Mag


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.