Bénin/Trois questions au directeur général du Millennium Challenge Corporation

Publié le 16/10/2020 | J&P

Bénin

Le Directeur général du Millennium Challenge Corporation, Sean Cairncross est au Bénin depuis dimanche 11 octobre dernier. Il est venu constater l’évolution du Millenium Challenge Account 2. Lors de son séjour, il a échangé avec les divers acteurs impliqués et a été reçu par le chef de l’Etat, Patrice Talon. Dans cette interview, Sean Cairncross aborde le contenu des programmes du Mcc au Bénin et livre ses impressions.

La Nation : Dans le cadre des programmes du Millennium challenge Corporation, les États-Unis octroient de gros investissements aux pays bénéficiaires. Générosité du Géant américain ou stratégie diplomatique ? Dites-nous davantage sur les motivations profondes du Mcc et sur les programmes mis en œuvre au Bénin !

M. Sean Cairncross : Notre objectif principal, à travers les Compacts du Millennium Challenge Corporation, c’est de réduire la pauvreté en favorisant l’essor économique. Je rappelle d’ailleurs que le premier Compact dont le Bénin a bénéficié qui s’élève à 305 millions de dollars, a été consacré essentiellement au Port autonome de Cotonou qui a pu doubler son trafic grâce au programme. Ceci a été possible grâce à l’engagement effectif du gouvernement qui a été un partenaire hors-pair dans ce programme, qui a soutenu ce projet et qui a travaillé dur pour que les résultats soient atteints.
Quant au deuxième Compact, l’actuel, qui s’élève à 375 millions de dollars, il a pour but d’améliorer et d’assurer l’accès à l’électricité pour au moins dix millions de personnes. Ce qui m’impressionne actuellement suite à cette visite, c’est le niveau d’implication du gouvernement. J’ai rencontré ce mercredi, le président Patrice Talon qui a exprimé son engagement pour ce projet. Et c’est rassurant ! Nous avons hâte de voir les choses évoluer ; nous avons hâte de voir l’investissement privé qui va émerger de la réalisation de ce projet et qui va contribuer à l’essor économique que nous souhaitons pour ce pays et tous les autres dans lesquels nous sommes engagés.

Le Bénin a déjà bénéficié d’un premier Compact et en est à son deuxième. Cet investissement renouvelé est sans doute la preuve que le Bénin a utilisé à bon escient le premier financement! Comment appréciez-vous la mise en œuvre de ce deuxième Compact ?

En dépit de la pandémie du Covid-19 qui a plongé le monde dans une crise globale et qui aurait pu ralentir la mise en œuvre du Compact, nous avons été agréablement surpris de voir que les choses ont évolué considérablement. Nous en avons eu la preuve quand nous avons rencontré les différents acteurs, toutes les parties prenantes ; ce qui inclut bien-sûr le ministre de l’Energie, le ministre du Plan et du Développement, le ministre des Finances. Ce qui nous a permis de constater que le Bénin est de plain-pied dans le projet et cela est très encourageant pour la suite.Le Bénin s’est démarqué de manière exceptionnelle dans la réalisation du projet. Le Bénin est vraiment un excellent partenaire. Que ce soit le personnel du Mca ou le gouvernement, nous avons remarqué que ces deux entités ont travaillé main dans la main. Et cet engagement pour la réussite du projet nous rend très heureux.Mardi dernier, j’ai eu l’occasion de rencontrer Madame Ismène Ahamidé qui, dans le cadre de ce Compact, fournit de l’équipement dans l’énergie solaire. C’était une rencontre vraiment inspirante non seulement parce qu’elle est très active dans ce domaine mais aussi parce que c’est une femme et cela fait vraiment plaisir de voir une femme aussi active dans un domaine aussi prometteur. C’est exactement le genre d’engagement que nous recherchons, que nous voulons voir naître et que nous voulons voir prospérer.

C’est votre première visite au Bénin. Vous l’aurez constaté, le Bénin est un pays en pleine transformation et les chantiers de développement sont légion. Quelles perspectives pour le Bénin après le Mca 2 ?
Un compact 3 ?

C’est effectivement mon premier séjour au Bénin et je suis heureux de découvrir ce pays qui est vraiment magnifique et très accueillant. En termes de perspectives, il y a beaucoup de potentialités en ce qui concerne le Bénin. Car le Bénin a pris un engagement très fort pour le développement et ce qui nous intéresse au même titre et au même moment, c’est qu’il y a une tradition de longue date pour la démocratie au Bénin. Nous tenons à ce que l’engagement du Bénin soit constant sur ces deux aspects, notamment pour la bonne exécution des projets pour un développement économique d’une part et d’autre part pour le maintien et la consolidation de la démocratie. Ces deux indicateurs sont prioritaires et sont très importants pour le Millennium Challenge Corporation.
S’agissant d’un troisième Compact, il n’y a pas encore de certitude mais il y a des probabilités. Si ce potentiel troisième programme devait devenir réalité, ce serait dans le domaine du transport, notamment le transport entre le Bénin et le Niger. Mais pour que ce compact soit effectif, il est absolument nécessaire, comme je l’ai sus-énoncé, qu’il y ait cet équilibre entre le développement économique et le maintien de la démocratie.

Source:    lanationbenin.info

J&P


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.