Ruralité : Bouge ton coQ aide les petites communes à financer leurs projets

Publié le 08/02/2020 | J&P Mag

France

Cette plateforme sur internet organise des levées de fonds pour financer des projets en zone rurale. Economie, culture, mobilité,c'est vous qui choisissez le projet que vous voulez soutenir.

Un café associatif dans l'Oise, la transformation d'une église en lieu culturel en Normandie ou encore le développement d'une entreprise d'insertion en Sarthe. Voici trois des quinze projets qui sont actuellement proposés sur la plateforme BougetoncoQ. " En Sarthe, par exemple, l’association Recup&Co souhaite créer une entreprise d'insertion à Mamers" explique Christophe Brochot, cofondateur sur la plateforme. " C'est un projet économique qui crée de l'emploi, écologique puisqu'il redonne une deuxième vie aux meubles et social puisque les meubles sont revendus à petits prix". L'association souhaite acquérir du matériel adapté pour décaper les meubles. Et c'est pour cette raison qu'elle fait appel à BougetonCoq. 

Le principe est simple. Il suffit de s'inscrire. Et vous pouvez investir sur le projet que vous souhaitez défendre en versant la somme que vous souhaitez, à partir de deux euros par mois. L'originalité c'est que c'est vous qui choisissez le projet que vous voulez défendre".

Les entreprises sont aussi les bienvenues. " Elles sont généreuses mais surtout pour des projets urbains. Nous avons constaté que les campagnes sont les grandes oubliées du mécénat". Les dons sont défiscalisés car les projets sont d'intérêt général, menés par des associations ou des élus. BougetonCoq s'appuie d'ailleurs sur le travail de l'association des maires ruraux de France pour faire émerger des projets qui, sans financement, ne verraient pas le jour. " C'est compliqué de trouver de l'argent aujourd'hui. BougetoncoQ est souvent un coup de pouce. La contribution moyenne se situe autour de 5000 euros. Ce qui permet d'avoir un apport pour aller chercher ensuite 15 000 ou 20 000 euros d'aides". Autre avantage pour les entreprises, selon Christophe Brochot : fédérer ses salariés. " Une entreprise peut inscrire tous ses employés sur la plateforme. Ils peuvent ensuite choisir leur projet. C'est un mécénat qui devient participatif et ludique". 

2 projets à soutenir en Sarthe

Construction d'un four à pain, réhabilitation d'une pompe à essence ou encore soutien d'un festival de poésie à La Suze... il y en a pour tous les goûts. L'idée de Christophe Brochot et de son frère Emmanuel est créer un guichet unique qui rassemble entreprises, particuliers et pouvoirs publics. Une source de financement qui peut compenser en partie la baisse des dotations de l'Etat aux communes pour des projets qui permettent de créer du lien social et de l'activité en campagne.      

 

Source: francebleu.fr

J&P Mag


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.