L'AFD confirme l'amélioration des finances de la COM et l'invite à réaliser des investissements

Publié le 26/12/2019 | J&P Mag

Guadeloupe

LA DIRECTRICE DE L’AFD GUADELOUPE A ÉTÉ INVITÉE PAR LE PRÉSIDENT À DRESSER UN ÉTAT DES LIEUX DES FINANCES DE LA COM LORS DU CONSEIL TERRITORIAL.

La Collectivité bénéficie depuis plusieurs années d’un accompagnement de la part de l’Agence française de développement (AFD). Après le passage d’Irma, un diagnostic financier avait notamment été réalisé afin de pouvoir apprécier les «prospectives financières» et élaborer et «un plan d’actions et un plan d’économies». L’objectif de l’AFD était de mettre en place «un modèle économique soutenable, durable et raisonnable». «Passer d’un modèle économique sous assistance à un modèle de développement durable sur un si petit territoire et dans un environnement géographique très contraint, impose de travailler en parallèle sur la politique d’aménagement du territoire, avec des projets générateurs de recettes et créateurs d’emplois et sur la remise d’aplomb des finances de la collectivité et de l’organisation de ses services… Sans oublier dans le court terme l’assistance aux populations les plus pauvres et donc très vulnérables», avait déclaré à l’époque Odile Lapierre, la directrice de l’agence Guadeloupe.

Vendredi dernier en séance plénière du conseil territorial, Odile Lapierre a été invitée par le président de la COM à dresser un rapide état des lieux des finances de la COM dont les élus devaient délibérer des orientations budgétaires 2020. Un bilan qui s’est révélé encourageant, une première depuis des années. «Après beaucoup d’efforts consentis, nous voyons des résultats positifs. (…) La situation s’améliore nettement», a confié la directrice de l’AFD.

Jusqu’alors «l’inquiétude» était que la COM ne parvenait pas «à avoir de l’épargne », celle-ci était «négative». Or sans épargne, la COM ne peut financer «ses programmes d’investissement et lever des emprunts et des subventions», explique Odile Lapierre.

«Si on regarde la prévision de réalisation des comptes de 2019 en les comparant aux exercices précédents, on voit, grâce à une augmentation des recettes propres de la COM, une épargne qui n’est plus négative. On a un redressement clair de la situation», commente la directrice de l’AFD qui souligne toutefois qu’il y a encore «de gros efforts à faire en matière de recouvrement des recettes fiscales».

Fin 2019, l’épargne brute devrait être de 1 million «sur laquelle il va falloir rembourser un peu moins de 5 millions de dettes anciennes». «Vous avez donc un léger déficit de 4 millions d’euros pour faire face à vos besoins de financement d’investissement», indique Odile Lapierre aux élus. «C’est pourquoi il est indispensable qu’une dotation puisse vous être apportée de l’extérieur», souligne-t-elle en faisant allusion à la dotation de 16,1 millions que l’Etat doit verser avant la fin de l’année. «Cela va vous permettre de financer vos investissements 2019 et de démarrer ceux de 2020. (…) On a un fonds de roulement correct», conçoit la directrice de l’AFD.

Odile Lapierre se dit par ailleurs optimiste pour les années à venir. «Si les efforts de maîtrise des dépenses de fonctionnement se poursuivent, si la COM continue aussi d’améliorer avec le concours de la DRFIP (finances publiques) le niveau de recouvrement des recettes fiscales, sous ces deux conditions, la COM aura une épargne en constante amélioration jusqu’en 2022 », a-t-elle confié. Et de faire comprendre aux élus : «vous devenez de plus en plus indépendants pour financer vous-mêmes votre programme d’investissements». Elle leur conseille toutefois de solliciter aussi des subventions extérieures ainsi que des prêts car «la COM est en mesure de recouvrer sa capacité d’endettement » ; l’AFD devrait en accorder un en début d’année prochaine.

Cependant, la directrice insiste également sur la nécessité de «garder un rythme de dépenses d’investissement». «Il faut arriver à les dépenser… Ce n’est pas le tout d’obtenir de l’argent, des subventions, des prêts, il faut maintenant en face que le rythme de réalisation des investissements soit au rendez-vous », note-t-elle.

 

Source: soualigapost.com

J&P Mag


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.