RDC/Nord-Kivu : les policiers invités à sensibiliser la population pour lutter contre la 2e vague de Covid-19

Publié le 20/11/2020 | La rédaction

Congo RDC

Les éléments de la police nationale congolaise (PNC) au Nord-Kivu sont invités à s’impliquer davantage dans la sensibilisation contre la Covid-19 en cette période où le pays s'attend à une seconde vague du virus. L'appel émane de leur commandant, le commissaire divisionnaire adjoint Aba Van Ang ce vendredi 20 novembre à l’occasion de la parade extraordinaire organisée pour le lancement du projet police Stop Covid-19.

Ce projet mis en œuvre par l’organisation internationale des migrations (OIM) vise à aider la police à appliquer les recommandations des autorités en ce qui concerne les mesures sanitaires.

« Il n'est pas à démontrer que le virus circule toujours et le risque de nouvelles flambées reste élevé. Le but est de donner 500 kits de protection individuelle à 500 policiers sur une base journalière pendant 6 mois. Masques, gants, gels, etc. Il y aura aussi quelques thermo-flashs, la dotation en carburant des véhicules et motos de la PNC des unités engagées dans ces activités et les patrouilles y afférentes, etc », a expliqué Monsieur François, chef de bureau ad intérim de l'OIM au Nord-Kivu.

La République démocratique du Congo (RDC) a enregistré ces dernières 72 heures plus de 200 nouveaux cas de Coronavirus dont plus de 15 au Nord-Kivu.

« Ce projet arrive à point nommé. Nous vivons la deuxième vague de la pandémie à Covid-19 dans notre pays. D’où l’importance de rappeler les mesures barrières édictées par le Chef de l’État. Si nous tous, nous ne prenions pas en charge cette pandémie, nous risquons d’être débordés. C'est pourquoi j'invite La police à sensibiliser la population », a dit le ministre provincial de la santé, Dr Eugène Syalita, qui a officiellement lancé ce projet.

Le numéro un de la PNC au Nord-Kivu, le Général Aba Van Ang a demandé aux policiers de ne pas baisser la garde dans la sensibilisation de la population sur les gestes barrières en vue de se protéger contre le Coronavirus.

« Nous vous remercions pour le travail professionnel abattu par les policiers lors de la première vague du virus. Maintenant que la seconde vague est là, nous devons prendre des dispositions utiles pour protéger notre population. Nous devons sensibiliser la population à observer scrupuleusement les mesures barrières édictées par les autorités », a indiqué le général Aba Van Ang, commissaire provincial de la PNC au Nord-Kivu.

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 12.129, dont 12.128 cas confirmés et 1 cas probable. Au total, il y a eu 324 décès (323 cas confirmés et 1 cas probable) et 11.242 personnes guéries.

Les 22 provinces touchées sont Kinshasa 9.123 cas ; Nord-Kivu 1.174 cas ; Kongo Central 539 cas ; Haut-Katanga 376 cas ; Sud-Kivu 347 cas ; Ituri 183 cas ; Lualaba 130 cas ; Haut-Uélé 92 cas ; Tshopo 68 cas ; Nord-Ubangi 37 cas ; Equateur 21 cas ; Sud-Ubangi 7 cas ; Kwilu 6 cas ; Tanganyika 6 cas ; Bas-Uélé 5 cas ; Kasaï Oriental 4 cas ; Maniema 4 cas ; Tshuapa 2 cas ; Haut-Lomami 1 cas ; Kasaï 1 cas ; Kasaï Central 1 cas et Kwango  1 cas.

Source:    actualite.cd


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.