Cameroun - Lecture: Une association de promotion de la lecture lance une bibliothèque mobile à Maroua (Extrême-Nord)

Publié le 20/11/2020 | La rédaction

Cameroun

La lecture n’est la chose la mieux partagée au Cameroun, encore moins dans les régions septentrionales du pays. Là-bas, la quasi-totalité des bibliothèques publiques ont disparu. Les seules qui subsistent peinent à attirer grand monde. À Maroua, dans la capitale régionale de l’Extrême-Nord en particulier, la bibliothèque municipale a même été laissée à l’abandon. Les rares livres qui s’y trouvent croulent sous des couches épaisses de poussière. C’est fort de ce constat que l’association «Lire au Sahel», crée en 2018 par David Wanedem, a entrepris de lancer un projet de bibliothèque mobile pour réconcilier les populations de Maroua avec la lecture

«Sur le terrain, les membres de l’association multiplient les activités. La dernière en date étant le café littéraire organisé le 23 octobre 2020. Dans cette logique de promotion de la lecture, «Lire au Sahel» a lancé un projet dénommé Moota Andal (le véhicule du savoir, en fufulde). Celui-ci, de l’avis de ses initiateurs, vise à faciliter l’accès au savoir contenu dans les livres, mais aussi à susciter la curiosité des amateurs de la lecture au sein des populations», lit-on dans les colonnes de Cameroon Tribune dans son édition en kiosque ce jeudi 19 novembre 2020.

Pour son fonctionnement, l’association a acquis deux tricycles grâce à un financement de l’Ambassade de France au Cameroun. C’est grâce à ces moyens de transport que l’association susmentionnée entend sillonner les artères de la ville de Maroua pour redonner aux populations, le goût de la lecture.

Source:    www.cameroon-info.net


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.