Colombie/L'appel à la solidarité d'un diocèse colombien après l'ouragan Iota

Publié le 20/11/2020 | La rédaction

Colombie

Le vicaire apostolique de Providencia, dont le diocèse a été particulièrement touché par le cyclone lance un appel aux Colombiens pour aider ceux qui ont tout perdu.

Mgr Jaime Uriel Sanabria Arias, vicaire apostolique de San Andrés et Providencia, (l'île colombienne de la Providence, située dans les Caraïbes) a lancé un appel urgent à la solidarité des Colombiens pour les familles de l'archipel de San Andrés, Providencia et Santa Catalina qui ont tout perdu après le passage de l'ouragan Iota. Désormais déclassé en tempête tropicale, l'ouragan, est l'un des plus puissants de la saison, passé dans la région, avec des vents atteignant 260 km/h et des pluies torrentielles, et a durement frappé l'Amérique centrale ces derniers jours, causant la mort d'au moins 38 personnes.

Dans un message vidéo relayé sur la page web de la conférence épiscopale colombienne, Mgr Sanabria explique comment l'Église s'est mobilisée rapidement pour apporter de l'aide aux victimes de la catastrophe, étant donné l'ampleur des dégâts, et relevé la nécessité d'un soutien plus important. L'évêque a ainsi demandé aux Colombiens de venir en aide aux familles qui ont tout perdu. Cet archipel, qui compte environ 70 000 habitants, est très excentré par rapport au reste du territoire de la Colombie, puisqu'il se se situe à 700 kilomètres des côtes.

«À la Banque alimentaire de fruits et légumes du vicariat, nous répondons aux besoins de nombreuses familles - a souligné Mgr Sanabria -, compte tenu de la situation où nous nous trouvons à Providencia, San Andrés et Santa Catalina, nous faisons appel à votre solidarité, afin que vous nous aidiez de préférence par des contributions économiques» a expliqué le prélat.

Les dons peuvent être effectués au nom du Vicariat Apostolique de San Andrés, à la banque AV Villas, compte courant n° 860050947 - Nit 892400068-3.

Source:    www.vaticannews.va


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.