France/Martigues. Toujours plus de solidarité au Conseil Municipal

Publié le 17/10/2020 | J&P

France

Les élus martégaux ont voté ce soir de nombreuses aides à destination de populations en difficultés, qu'elles soient d'ici ou d'ailleurs. Ils continuent également de soutenir le sport et la culture, malgré l'incertitude qui pèse sur l'organisation d'évènements.

Une séance qui s'est ouverte par la réaction de Gaby Charroux suite aux annonces du Président de la République et au nouvel arrêté préfectoral, qui impose à Martigues comme aux 89 autres communes de la métropole un confinement nocturne de 21h à 6h du matin. « Comme depuis le début de la crise sanitaire, l’absence totale de concertation avec les élus locaux pousse à des prises de décisions qui manquent de discernement, qui manquent de graduation et qui auront des conséquences catastrophiques pour l’économie locale », a déploré le maire. « Je souhaite aussi faire part de mon désarroi et de mon inquiétude face aux manques de moyens humains et logistiques de la France dans le combat contre cette épidémie. Cela pouvait s’entendre, éventuellement se comprendre en mars mais plus aujourd’hui ».

L'autre déclaration du maire de Martigues en préambule de l'ordre du jour sera en soutien aux victimes du conflit qui sévit dans le Haut Karabagh : « Parce que l'émotion que provoque une guerre quelle qu'elle soit est renforcée quand on a le sentiment qu'elle touche des gens autour de nous, nous sommes dans l'obligation de nous positionner », a-t-il déclaré. « Parce que la communauté arménienne est importante à Martigues, parce que la France a su être une terre d'accueil et un relais pour porter la reconnaissance du génocide, nous nous devons d'avoir ce moment de soutien ».

Il faudra ensuite attendre la question 6, portant sur l'attribution d'une subvention exceptionnelle par la commune à la société de chasse « La Couronne-Carro », pour que le débat s'éveille. Au sein même de la majorité, une fois n'est pas coutume, puisque c'est Frédéric Grimaud qui exposera au conseil pourquoi il votera contre la délibération présentée. « Je souhaiterais que s'engage une réflexion, que soient créées des journées sans chasse pour que les familles puissent promener et que nos massifs soient partagés entre amoureux de la nature et chasseurs ».
Jean-Luc Di Maria lui répondra que « les chasseurs ne sont pas des tueurs », tandis que Gaby Charroux rappellera à tous le travail quotidien qu'ils réalisent en parallèle dans nos collines en faveur de la faune et la flore, tout comme la tradition qu'ils perpétuent de génération en génération. La subvention de 13 400 euros a justement pour objet la gestion des labours et ensemencements, qui apparaît on ne peut plus justifiée suite aux incendies survenus cet été.

D'autres soutiens financiers ont été votés ce soir, « comme si tout allait reprendre » a souhaité préciser le maire, et dans l'espoir que les conditions sanitaires évoluent favorablement. La Semaine Bouliste est concernée pour ce qui est du domaine sportif, quant au culturel, un tout nouvel événement est programmé dès le mois de novembre : « Vagues Sonores ». Il s'agit ni plus ni moins du premier Festival International de Musique Contemporaine organisé sur la commune, qui associera notamment création musicale et cinéma.

Enfin la séance s'est achevée sur une nouvelle note solidaire, avec le vote d'aides exceptionnelles au bénéfice des sinistrés de la tempête Alex le 2 octobre 2020. 5000 euros seront versés par la Ville au Secours Populaire Français et une somme identique à l'Association des Maires et Présidents d'Intercommunalités des Alpes-Maritimes. 

Source:    www.maritima.info

J&P


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.