Maroc/Le premier centre d’émancipation des jeunes filles adolescentes par le sport voit le jour

Publié le 16/10/2020 | J&P

Maroc

Mettre le sport au service de l’émancipation de la jeune fille adolescente. Tel est le principal objectif du premier centre d’émancipation par le football d’Ouled Saleh à Bouskoura, lancé grâce à une coopération entre Les Eaux minérales d’Oulmès et l’ONG TIBU Maroc.

En partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, l’Académie régionale de l’éducation et de la formation Casa-Settat et la Direction provinciale de Nouaceur, la capitale économique aura son premier centre d’émancipation des jeunes filles adolescentes par le football. L’inauguration de ce centre a eu lieu la semaine dernière et elle a coïncidé avec la célébration de la Journée mondiale de la fille adolescente.
Fruit d’un partenariat entre les Eaux minérales d’Oulmès et l’ONG TIBU Maroc, Ce projet à fort impact social vise à créer un espace sûr pour permettre à une centaine de filles âgées de 8 à 12 ans d’accéder à la pratique régulière du sport et d’activités de développement des compétences motrices, cognitives et socio-affectives. Des activités et programmes qui vont également contribuer à briser les barrières sociales et équiper ces jeunes filles de compétences essentielles de la vie.
À travers ce projet, TIBU Maroc et Les Eaux minérales d’Oulmès s’engagent à contribuer à la réalisation de l’objectif n°5 de développement durable (ODD) qui vise l’égalité entre les sexes et considère le sport comme étant un véritable levier pour y parvenir. Saluant l’engagement de son partenaire, le président de l’ONG TIBU Maroc, Mohamed Amine Zariat, a indiqué que l’objectif de cette initiative est «d’améliorer l’image de soi des filles à l’adolescence, renforcer les capacités de leurs familles et mobiliser l’ensemble des acteurs de l’écosystème à investir dans des programmes à fort impact social visant les jeunes filles adolescentes».
Pour sa part, Naoufel Jellal, directeur général délégué des Eaux minérales d’Oulmès, a ajouté qu’avec l’ouverture de ce centre, «nous allons pouvoir inscrire plus de 100 jeunes filles et leur permettre de trouver, grâce à la force du sport, le chemin de l’autonomisation et de la réussite éducative. Les valeurs que nous cherchons à transmettre aux filles lors des séances et activités sportives dirigées par TIBU Maroc sont essentielles à leur insertion professionnelle future.» 
À noter que la Journée mondiale de la fille adolescente est célébrée le 11 octobre par les Nations unies et vise à mettre l’accent sur la nécessité de relever les défis auxquels sont confrontées les filles et l’importance de promouvoir leur autonomisation. 

Source:   lematin.ma

J&P


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.