France/L'incubateur HEC lance une verticale dédiée à la ville de demain

Publié le 16/09/2020 | J&P

France

À l’occasion de l’ouverture du Mipim Proptech et de la publication du classement Choiseul Ville de demain, l’incubateur HEC annonce la création d’une première verticale dédiée à la ville de demain, installée au cœur de station F.

« Nous souhaitons structurer notre incubateur autour d’industries clés et nous avons choisi de commencer par celle de la ville », résume Antoine Lepretre, directeur de l’incubateur HEC. « La ville de demain est en train d’être complètement repensée et l’on voit émerger dans ce secteur un très grand nombre d’innovations portées par des start-up prometteuses. Nous avons choisi de nous placer au cœur de cette révolution en mettant en place au sein de l’écosystème Station F une verticale qui lui est dédiée. »

Cette dynamique généralise des pratiques déjà largement mises en œuvre au sein de l’incubateur, comme en témoignent le partenariat avec Icade (Urban Odyssey) et le succès d’entreprises telles que Data Soluce. Cette start-up a en effet atteint le million de chiffre d’affaires en moins de six mois et s’est vue remettre le Label Pass French Tech (recensant les start-up dont le chiffre d’affaires a doublé durant trois ans), ainsi que le prix de la start-up Proptech la plus innovante de la Silicon Valley.

« Ce développement n’aurait pu être possible sans l’accompagnement d’HEC et l’appui de personnes comme Pierre-Yves Durand, Julien Lévy et Denis Gromb. Data Soluce est désormais une référence dans la Proptech et nous sommes très fiers que la Caisse des dépôts l’ait reconnue comme un projet stratégique pour la France et que cette vision soit confortée par l’investissement de SMA BTP, acteur historique du secteur. Ils ont ainsi levé plusieurs millions d’euros », se félicite Antoine Lepretre. Pour lui, « Data Soluce en tant que “POC”, a démontré la pertinence de l’incubateur HEC dans l’accompagnement de start-up Proptech. Tout comme la réussite de Luko ou du Bunji ».

Au sein de la Station F, l’incubateur souhaite désormais capitaliser sur l’écosystème créé et le renforcer afin de construire des process et une structure pouvant accueillir un grand nombre d’acteurs. Les start-up auront tout d’abord accès à des conseils d’experts de l’immobilier, de la construction, des infrastructures, mais aussi de la mobilité, de la biodiversité, de l’énergie et plus largement de nouveaux usages.

« La digitalisation de ces secteurs est entamée, entraînant une baisse des coûts et un renouveau des offres, les rendant ainsi très attractifs. Nous souhaitons orienter nos entrepreneurs dans cette direction. Nos partenariats avec des institutionnels privés, publics et les différentes fédérations et organisations professionnelles du secteur leur donneront accès à des terrains d’expérimentation pour accélérer leur passage à l’échelle et créeront de belles synergies. Enfin, les start-up incubées bénéficieront d’une grande possibilité de financements », conclut le directeur de l’incubateur HEC.

Les premiers appels à candidatures se feront en décembre 2020 pour une rentrée en janvier 2021.

Source:    www.businessimmo.com

J&P


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.