Canada/Infrastructures d’eau en Mauricie: Québec et Ottawa investissent 18,6 M$ dans 15 projets

Publié le 14/09/2020 | J&P

Canada

Au moment même où le bris du réseau des eaux usées à Trois-Rivières défraie les manchettes, les gouvernements du Canada et du Québec ont annoncé vendredi le financement de 15 projets d’infrastructures en Mauricie de l’ordre de 18,6 millions de dollars.

Selon le ministre régional Jean Boulet, ces projets permettront, notamment, de moderniser les réseaux municipaux d’alimentation en eau potable, de gestion des eaux pluviales et de collecte des eaux usées et d’y ajouter de nouvelles stations de pompage.

Le gouvernement fédéral y investit plus de 9,3 millions de dollars sous le volet Infrastructures vertes du plan Investir dans le Canada. Le gouvernement du Québec y investit également plus de 9,3 millions de dollars provenant du Fonds pour l’infrastructure municipale d’eau (FIMEAU). Et les municipalités complètent le montage financier.

Par conséquent, le maire Jean Lamarche ne pourra compter sur cette annonce pour payer la facture des travaux de réparation actuels.

 

«C’est deux choses parallèles. Ce qui se passe actuellement, ça relève de la gestion, de l’entretien du réseau par la Ville, qui s’en occupe, mais nous, ce qu’on annonce, c’est dans le cadre du FIMEAU», a tenu à préciser le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

Celui-ci a toutefois souligné le travail des employés de Trois-Rivières «qui œuvrent depuis quelques jours à résoudre la problématique». «Je veux réitérer que ce sont les villes qui sont responsables de la gestion de leur réseau d’égout et leur station de traitement, c’est primordial que ces travaux correctifs là soient réalisés», a ajouté le député de Trois-Rivières.

À Trois-Rivières, le plus gros chantier consistera à remettre en état le système de lagunage par le remplacement des soufflantes à la station d’épuration des eaux usées du secteur de Sainte-Marthe. Chaque ordre de gouvernement fédéral et provincial assumera une facture de 1,3 million de dollars et la Ville, plus de 660 000 dollars.

Quatre autres projets de remplacement de conduites auront lieu sur le territoire trifluvien, pour un total qui frôle les cinq millions de dollars, assumés par les trois parties.

 

Des travaux sont aussi prévus à Charette, Lac-aux-Sables, Louiseville, Sainte-Thècle, Saint-Justin, Saint-Luc-de-Vincennes et Saint-Stanislas.

C’est toutefois Sainte-Geneviève-de-Batiscan qui reçoit l’aide la plus importante, soit plus de 3,8 millions de dollars répartis à parts égales entre Québec et Ottawa tandis que la municipalité investira au-delà de 960 000 dollars. Cela permettra de remplacer plus de six kilomètres de conduites d’eau potable.

«Pour le comté de Champlain, on parle d’un investissement de plus de six millions de dollars dans les infrastructures d’eau. Cette annonce illustre bien que notre gouvernement est à l’écoute des besoins des villes et municipalités de la région en matière d’infrastructures d’eau», a mentionné la présidente du Conseil du trésor et députée de Champlain, Sonia LeBel.

«Les deux gouvernements ont pour priorité d’offrir aux municipalités des infrastructures d’eau modernes et efficaces», affirment dans un communiqué Catherine McKenna, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, et Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation.

Les contributions fédérales-provinciales font partie de l’investissement massif de 637,8 millions de dollars que les deux gouvernements ont annoncé le 20 août dernier en vue de moderniser les infrastructures d’eau dans la province.

«Je salue cette belle collaboration entre nos deux paliers de gouvernement et le monde municipal. Il faut le souligner, elle sera précieuse pour la Mauricie. Les citoyennes et les citoyens profiteront grandement des bénéfices de l’investissement annoncé puisqu’ils auront accès à des services d’eau de meilleure qualité et plus sécuritaires. Dans le contexte actuel, il s’agit également d’une bonne nouvelle pour la relance économique de la région», a conclu Jean Boulet.

Source:    www.lenouvelliste.ca

J&P


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.