RDC/Kinshasa : validation des manuels et guides du cours d’éducation à la vie familiale

Publié le 02/08/2020 | J&P

Congo RDC

Les manuels et guides du cours d’éducation à la vie familiale en République démocratique du Congo (RDC) ont été validés ce jeudi 31 juillet 2020 à Kinshasa. Le Directeur du cabinet du ministre de l’Enseignement primaire secondaire et technique (EPST), Jean Denis Bebeko, a assistant officiellement à leur validation après vote des participants à l’atelier organisé à ce sujet.

Pour le ministère de l’EPST, la validation de ces outils s’inscrit dans le cadre de la vision du chef de l’Etat qui veut l’amélioration de l’enseignement en République démocratique du Congo. Il recommande par ailleurs aux services de l’éducation à la vie courante d’intégrer rapidement les recommandations notamment sur la leçon sur la pandémie de la Covid-19 et l’épidémie Ebola afin d’autoriser la mise en circulation de ces manuels et guides.

Les agences des nations unies et autres organisations soutiennent l’élaboration de ces outils scolaires. Il s’agit de l’UNESCO, l’UNFPA, Swiss THP ainsi que Save The Children.

Selon Dr. Sennen Hounton, représentant résident du Fonds des Nations pour la Population (UNFPA), son organisation se réjouit et salue la validation. Il pense que ces manuels et guides vont doter des milliers d’élèves particulièrement les filles des connaissances sur les droits à la santé, au bien-être et à la dignité. Ils leurs permettront également de développer les relations sociales et sexuelles respectueuses.

« Le Fonds des Nations Unies pour la Population se réjouit et salue la validation ce jour de ces documents importants et instruments pédagogiques qui permettront de doter des millions d’élèves ; en particulier, les filles, des connaissances et des valeurs leur permettant notamment de jouir de leur droit à la santé, au bien-être, de développer les relations sociales et sexuelles respectueuses et d’examiner de quelle manière leurs choix affectent leur propre bien-être et celui des autres », a-t-il dit dans son discours tout en promettant que l’UNFPA continuera à travailler avec les enseignants, les directeurs des écoles ainsi qu’avec les mentors pour l’intégration de l’éducation sexuelle complète dans le curriculum de l’EPST.

Par la même occasion, l’UNFPA a remis symboliquement au ministère de l’EPST un lot de 5000 masques réutilisables destinés aux filles-élèves des écoles de la commune de la N’sele. Ce lot est puisé dans les 20 000 masques sur les 70 000 que vont produire les filles vulnérables encadrées par cette agence de l’ONU dans le cadre de l’initiative KITUMAINI. Cette initiative apprend aux adolescentes mères et autres filles vulnérables un métier pour contribuer à leur réinsertion sociale.

Source:    actualite.cd

J&P


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.