Sénégal/Des ordinateurs envoyés à des enfants sénégalais par une association du Havre

Publié le 02/08/2020 | J&P

France, Sénégal

Solidarité. Les écoliers de Djokoo pourront bientôt bénéficier de matériels informatiques, grâce au Fadsa, association humanitaire basée à Caucriauville.

Régulièrement, le Fadsa, Fonds d’aide au développement du sport en Afrique, œuvre dans des registres autres que l’intitulé de cette association laisse supposer. Dernièrement, elle a expédié du matériel informatique au Sénégal pour une école. Parti du Havre, le navire, qui achemine quatre ordinateurs de bureau, un ordinateur portable et une imprimante, est attendu à Dakar avant le 15 août.

« C’est suite à la signature il y a deux ans d’un partenariat avec l’école de Djokoo, dans la banlieue de Dakar. Y sont accueillis des enfants de 4 à 10 ans, explique Adama Barry, le président de l’association caucriauvillaise. C’est avec Internet que nous avons découvert cette école. Je n’ai jamais rencontré les responsables. Nous avons commencé à parler de développement de projets et ça m’a intéressé parce que ce sont des gens sérieux. Nous avons déjà mis en place une ludothèque et là, nous sommes en train de mettre sur pied un espace multimédia. »

« Un accès à la culture et au monde entier »

Adama Barry poursuit : « L’idée, c’est de permettre à des enfants d’avoir accès à la culture et au monde entier. Ils vont ainsi apprendre à se servir d’un ordinateur et, avec des encadrants, participer à des ateliers en ayant accès à Internet. »

Les membres du Fadsa font, entre autres, de la maintenance informatique. « Certains des ordinateurs envoyés au Sénégal nous avaient été donnés et nous les avons réparés », indique le président, qui rappelle au passage que les dons de matériels informatiques sont toujours les bienvenus.

Cet été, le Fadsa se mobilise aussi pour la création d’un site internet. Il comportera une plateforme de financement participatif. Il est d’ores et déjà prévu d’aider une association de Madagascar. « L’association Tsiri nous a sollicités. Le basket a beaucoup de succès dans leur localité, mais ils n’ont pas d’équipements sportifs de qualité. Elle voudrait qu’on l’aide à créer un terrain de basket. »

Source:    www.paris-normandie.fr

J&P


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.