Côte d’Ivoire : reprise du tranport Abidjan-intérieur du pays

Publié le 14/07/2020 | J&P

Côte d'ivoire

Le transport entre Abidjan et l’intérieur du pays reprendra en Côte d’Ivoire à partir du 15 juillet 2020, selon le Conseil National de Sécurité.

Les autorités ivoiriennes ont annoncé lundi la levée de la décision d’isolement de la capitale économique ivoirienne Abidjan prise le 24 mars pour freiner la propagation de la maladie à coronavirus en Côte d’Ivoire.

La décision a été prise à l’issue d’une réunion du Conseil national de sécurité (CNS) qui regroupe autour du chef de l’Etat ivoirien des ministres et les hauts commandements de la sécurité et de la défense.

A partir du mercredi 15 juillet 2020, les voyages entre Abidjan et l’intérieur du pays redeviennent possibles, sans autorisation préalable des autorités.

La réunion a en outre décidé du maintien de l’état d’urgence jusqu’au 30 juillet, du maintien de la fermeture des bars, boîtes de nuit, cinémas et lieux de spectacle, du maintien de la fermeture des frontières terrestres et maritimes, du contrôle systématique du port du masque dans les véhicules et les lieux publics.

La Côte d’Ivoire compte à ce jour 12.766 cas confirmés dont 6.654 personnes guéries, 84 décès et 6.028 cas actifs pour un nombre d’échantillons prélevés estimé à 76.250. Abidjan et sa région demeurent l’épicentre de l’épidémie avec 96% des cas confirmés officiellement et le nombre de personnes contaminées est en augmentation depuis juin.

Pour le CNS, le nombre de cas positifs continue de croître en raison de la hausse du nombre de personnes testées par jour et le non-respect des mesures barrières, en l’occurrence le port du masque et la distanciation physique, à Abidjan comme à l’intérieur du pays.

Le CNS relève « une baisse relative » du taux de positivité qui s’établit « en moyenne autour de 15% à 20% contre 41% à la mi-juin » et un « taux de décès resté à 0,7% soit l’un des plus faibles en Afrique, en raison de la stratégie d’identification précoce et de prise en charge anticipée et gratuite des malades ».

Le CNS note également une amélioration du système de dépistage et des investissements qui ont permis de « prendre en charge tous les malades et d’éviter la saturation des capacités du système sanitaire ».

En outre, le CNS souligne le renforcement du réseau des laboratoires pour les tests de dépistage avec sept laboratoires supplémentaires à l’intérieur du pays sans compter l’opérationnalisation de cinq hubs régionaux de prise en charge à l’intérieur du pays.

Le premier cas de COVID-19 a été détecté en Côte d’Ivoire le 11 mars. Depuis le 8 mai, la Côte d’Ivoire a entamé un allègement progressif des mesures de restriction imposées pour freiner la propagation de la pandémie au plan national avec, entre autres, la levée du couvre-feu et la reprise des vols aériens domestiques et internationaux.

Source:     www.yeclo.com

J&P


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.