France/Aide financière, exonération de charges… Les mesures du gouvernement pour les commerces

Publié le 30/06/2020 | J&P

France

De nouvelles mesures ont été dévoilées lundi 29 juin 2020 pour aider les commerçants et artisans à surmonter cette crise sanitaire et accélérer la numérisation.

Des actes pour ne pas faire des commerçants, indépendants et artisans de France les grands oubliés de la relance économique en France.

Lundi 29 juin 2020, le ministre de l’économie Bruno Le Maire et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances ont dévoilés, une série de mesures pour aider tout un pan de l’économie française qui a particulièrement souffert de l’épidémie de Covid-19.

« Ce plan (…) vise donc à accompagner les professionnels durant cette phase sensible de reprise. Nous renforçons donc à court terme leur trésorerie grâce à plus de 900 millions d’euros supplémentaires disponibles dès 2020 « , expliquent Bruno Le Maire et Agnès Pannier-Runacher dans un communiqué de presse.

Exonération de charges sociales

Dans le détail, les très petites entreprises (TPE) de moins de 10 salariés qui ont du fermer administrativement « bénéficieront automatiquement d’une exonération des cotisations et contributions patronales de trois mois », indique Bercy dans un communiqué. Cette exonération sera effective si la fermeture a eu lieu entre le 1er février et le 30 avril 2020.  

Pour les travailleurs indépendants, soit près de 3,5 millions de personnes en France selon les chiffres du ministère, une réduction des cotisations sociales personnelles sera mise en place au titre de l’année 2020. 

Prolongation du fonds de solidarité

Le fonds de solidarité mis en place pour aider les entreprises à surmonter la crise est prolongé d’un mois pour les indépendants et les petites entreprises. De plus, le second volet d’aide du fonds allant de 2 000 à 5 000 euros sera disponible même pour les entreprises ayant bénéficié d’un prêt garanti par l’Etat (PGE), ce qui n’était pas le cas avant. 

« Au 25 juin, 1,6 million de TPE ont bénéficié du fonds de solidarité, pour un montant total d’aides de 4,8 milliards d’euros », précise le ministère. 

Accélérer la numérisation

Derrière ses mesures d’urgences qui visent à soutenir une filière en péril, le ministère a voulu donner les grandes orientations à moyen terme. Par exemple un plan d’action visant à « accélérer la numérisation des TPE sera amorcé ». 

Enfin pour lutter contre la désertification des centre-villes, les collectivités locales (villes, régions…) vont être incitées à acquérir des locaux commerciaux fermés ou sur le point de faire faillite pour les remettre à neuf et les proposer à des commerçants à des tarifs avantageux. Le ministère table sur « au moins 6 000 commerces sur cinq ans. »

Source:   actu.fr

J&P


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.