Montréal: Faire des économies grâce à nos arbres

Publié le 29/06/2020 | J&P Mag

Canada

Plusieurs arbres montréalais sont maintenant munis d’une petite fiche descriptive afin de conscientiser les citoyens sur leur longévité, mais aussi souligner leur important apport économique au fil du temps: un arbre a permis d'épargner, à lui seul, 13 135,05$.

«Ces affichettes visent à faire connaître les principaux services écosystémiques rendus par les arbres urbains et leur valeur économique», a indiqué la relationniste à la Ville de Montréal Linda Boutin.

En plus des indications concernant les économies énergétiques, la réduction de l'électricité et les économies en dollar, une référence historique de Montréal est jointe à l’année de la plantation de l’arbre.

Le plus vieil arbre retrouvé par l’équipe du 24 Heures, situé dans le parc La Fontaine de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, a plus de 108 ans.

Selon sa fiche, l’arbre était non seulement «ici du temps des tramways», mais il a permis aux Québécois d’économiser plus de 13 135,05$.

«Cet arbre a connu les Jeux olympiques de 1976. Cet arbre a connu la tempête du siècle de 1971. Cet arbre a vu passer 10 coupes Stanley», sont d’ailleurs quelques autres exemples trouvés dans les parcs.

Même les jeunes arbres ont leur propre référence personnalisée: «Cet arbre purifiera l’air de vos petits-enfants.»

La Ville de Montréal a commencé à accrocher ces affichettes un peu partout dans la ville dans les dernières semaines.

Déjà, on peut en retrouver dans les arrondissements de Rosemont–La-Petite-Patrie, de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension et du Plateau-Mont-Royal.

Le retour de cette initiative, qui avait été lancée en 2018 en partenariat avec la Fondation David Suzuki, a pris par surprise ces derniers: «Je ne comprends pas pourquoi subitement ces panneaux sont réapparus. Le message demeure pertinent», a lancé Diego Creimer, responsable aux communications de la Fondation David Suzuki.

La Ville prévoit ainsi en installer 300 sur les arbres matures et 1600 sur de nouveaux arbres, pour un total d’une centaine par arrondissement, selon Mme Boutin.

Ces données sont disponibles grâce à un calcul développé par la firme Eco2Urb, qui regroupe plusieurs chercheurs reconnus dans le domaine.

 

Source: journaldemontreal.com

J&P Mag


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.