Maroc/Covid-19. SOS Villages d’Enfants: la vie pendant le confinement

Publié le 29/06/2020 | J&P

Maroc

Dans les différentes sections de SOS Villages d’Enfants, d’immenses efforts ont été entrepris pour que les mois de confinement ne pèsent pas sur le mental des petits. Dans le reportage ci-dessous, des responsables de l’association nous racontent comment ils ont surmonté les difficultés.

Grandes victimes du confinement, les enfants ont beaucoup souffert d’être privés de leurs cours et de leurs activités habituelles. Ceux de SOS Villages d'Enfants ont été dans le même cas.

«Dès l’annonce du confinement, nous avons tenu une réunion avec les responsables de toutes les sections pour prendre les mesures qui s’imposaient afin de protéger les enfants. De nombreuses personnes que je qualifie de vrais militants sont restées confinées avec les enfants. Nous avons ainsi pris toutes les précautions de prévention et nous évitions de sortir sauf en cas de stricte nécessité», nous explique Fatima El Barhoumi, coordinatrice nationale de SOS Villages d’Enfants.

Pour autant, le confinement a pesé sur le mental des enfants, à cause entre autres de l’arrêt des cours. Pour remédier à cet état de fait, les responsables ont fait appel à des spécialistes, notamment des psychologues qui prodiguaient des conseils à distance. 

«Nous avons essayé de varier les activités pour les enfants et de leur trouver de nouvelles occupations pour qu’il ne souffrent pas de routine ou d’ennui. En plus de tout ce qui est éducatif, nous avons maintenu les activités sportives et procédé à des séances de relaxation. Tout cela, bien entendu, dans le strict respect des consignes sanitaires comme la distanciation sociale», déclare Rachid Mouttaqui, un éducateur au sein de l’association.

Au début, les enfants ont eu du mal à s’adapter aux exigences du confinement. Mais peu à peu, et grâce aux efforts de tous les intervenants de SOS Villages d'Enfants, ils y sont parvenus, faisant fi de la pression.

Source:    fr.le360.ma

J&P


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.