Loudunais : un fonds régional de solidarité pour les petites entreprises en difficulté

Publié le 23/05/2020 | J&P

France

La Communauté de communes du pays loudunais participe au fonds régional de solidarité et de proximité pour les commerçants, artisans et associations.

Un fonds de solidarité et de proximité, initié par la Nouvelle-Aquitaine et la Banque des territoires, vient d’être mis en place. Il a pour objectif de soutenir le besoin en trésorerie des petites entreprises et des associations qui ont été bien mises à mal avec le confinement et l’épidémie Covid-19.
La Région a délégué cette action dans le Département à Initiative Vienne, qui, de son côté, a fait appel à la Banque des territoires et donc à la communauté de communes du pays loudunais (CCPL).
La CCPL donne 50.000 € Ce fonds est destiné aux petits commerçants, artisans, services de proximité, ainsi qu’aux associations qui ont des salariés. Il s’agit d’une proposition de prêt bancaire qui s’adresse aux entreprises de moins de dix salariés (moins de 50 pour les associations). Le but est de préserver l’activité et l’emploi, d’éviter autant que possible licenciements voire des fermetures.
La CCPL a décidé de soutenir l’activité économique du territoire et participera à hauteur de 50.364 € (soit l’équivalent de 2 € par habitant).
Marie-Jeanne Bellamy, vice-présidente de la CCPL en charge de l’économie, pense que « cette proposition de prêt est séduisante dans la mesure où elle n’engage pas le patrimoine de l’entrepreneur et ne demande pas non plus de garantie personnelle ». L’emprunt à 0 % peut aller de 5 000 à 15 000 € et sera remboursable sur quatre ans.
Le Pôle développement économique, avec l’aide des maires de chaque commune a contacté les dirigeants des entreprises du territoire (TPE, artisans, agriculteurs, commerçants, industries) en leur envoyant un questionnaire. « Il est important de savoir comment chacun a vécu ces dernières semaines, confiné ou pas, comment ils ont essayé de s’en sortir ou de se reconvertir, même momentanément. »
Déception car seulement 15 % des 238 courriers ont reçu une réponse. Il ressort surtout un manque d’aide au niveau de la protection sanitaire. Néanmoins, le Pôle développement reste à disposition des entreprises pour faciliter leur accès au dispositif.
90 dossiers en cours dans la Vienne Un technicien de la CCPL fait partie du jury qui étudie les dossiers de prêts lors des cessions hebdomadaires. 90 dossiers sont en cours d’étude sur l’ensemble de la Vienne.
À noter que les entreprises peuvent prétendre au Fonds de solidarité seulement si elles ont fait au préalable une demande de PGE (Prêt garanti par l’État), qu’il ait été accepté ou non.
De même, les dossiers des entreprises en redressement judiciaire seront étudiés - contrairement à ce qui a été dit dans un premier temps. Après deux semaines du démarrage, les dossiers pour le Nord Vienne (deux pour l’instant) commencent à arriver et les techniciens s’attendent à une montée en puissance des demandes. « Comme le dispositif court sur quatre mois, les dirigeants ont encore du temps pour faire leur dossier. »
> Contact : 05.49.22.99.75 ou economie@pays-loudunais.fr Demandes de prêt à déposer sur la plateforme régionale : fondstpenouvelleaquitaine.fr

Source: lanouvellerepublique.fr

J&P


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.