Les coopératives face au Covid-19

Publié le 22/05/2020 | J&P

Maroc

Il est évident que le Covid-19 a fortement impacté l’activité des coopératives, mais certaines d’entre elles ont tourné la situation en leur faveur, rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition du 21 mai.

Les coopératives de tissu et broderie n’ont pas chômé longtemps. Elles ont préféré s’orienter vers une nouvelle production, en l’occurrence celle des masques de protection, au lieu de rester à l’arrêt. Alors qu’elles étaient à peine 3 coopératives (2 à El Jadida et 1 à Marrakech) à se lancer dans la fabrication de masques pour une production quotidienne de 10.000 unités, ce volume a triplé en peu de temps pour atteindre aujourd’hui un rythme de 30.000 masques réutilisables par jour et conformes aux normes en vigueur. Cette montée en puissance ne pouvait se faire sans l’intervention de Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale et solidaire auprès du département de l’industrie, pour faciliter le process de certification des masques produits par les coopératives. «Pour avoir la certification auprès d’Imanor, les trois premières coopératives ont dû payer 7.000 dirhams comme frais de tests au niveau des laboratoires.

Pour encourager d’autres coopératives à participer à cet élan national de fabrication de masques, notre ministre de tutelle est intervenue auprès du ministère en charge du commerce et de l’industrie et de l’ESITH, qui dispose d’un laboratoire, pour exonérer les coopératives des frais de test de conformité», explique Youssef Hosni, directeur de l’ODCO. Cette demande a été acceptée et a permis jusqu'ici la certification de 15 coopératives totalisant 103 adhérents, dont 85% de femmes. Ces unités ont fait appel à 200 employés supplémentaires pour les aider dans la fabrication, au moment où d’autres coopératives finalisent leur processus de certification.

Pour appuyer la commercialisation des coopératives, l’ODCO a lancé l’initiative «SAC» (Solidaire avec les coopératives) en partenariat avec l’association Maroc Impact et la Fondation Smart. «Il s’agit d’une ingénierie inédite qui concerne la distribution de 4.000 paniers solidaires aux familles nécessiteuses au niveau des régions de Casablanca et Agadir. Ces paniers sont approvisionnés à 100% par le tissu coopératif rural de par leur contenant et leur contenu», apprend-on du directeur de l’ODCO. Et d’ajouter qu’ «il a fallu faire preuve de beaucoup d’ingéniosité et de créativité pour réfléchir à la solution idoine à apporter pour réduire l’impact sur les coopératives».

L’appui à la commercialisation figure parmi les axes de relance définis par l’Office. L’idée étant de renforcer la commercialisation électronique à travers la mise en place de partenariats avec des plateformes électroniques déjà existantes. L’Office se penche également, en partenariat avec une école d’ingénieurs marocaine, sur la mise en place de plateformes propres à mettre gracieusement à la disposition des coopératives.

Source: le360.ma

J&P


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.