À Bernay, l’association Amitiés Terres de Normandie poursuit sa coopération avec Madagascar

Publié le 24/03/2020 | J&P Mag

France, Madagascar

Échanges. Le projet de coopération décentralisée entre l’Intercom Bernay Terres de Normandie et la région du Bongolava, à Madagascar, suit son cours. État des lieux.

Jean-Jacques Prévost aime Madagascar, ses paysages, ses contrastes et la débrouillardise de ses habitants. Ses voyages réguliers dans l’île et son amitié avec un agriculteur franco-malgache, Charles Thémistocle, ont conduit cet élu de Mesnil-en-Ouche, également vice-président de l’Intercom Bernay Terres de Normandie, à mettre en place une véritable coopération décentralisée entre l’Intercom et le Bongolava, une région de Madagascar, par le biais de l’association Amitié Terres de Normandie Bongolava. Et chaque voyage est l’occasion de faire avancer les projets.

Accompagné de Charles Thémistocle et de Nicolas Gravelle, vice-président de l’Intercom et de l’association, Jean-Jacques Prévost s’est rendu sur l’île le mois dernier, du 28 janvier au 8 février.

Renforcer les relations

« Le premier objectif du voyage était de consolider nos relations avec les responsables politiques locaux. Nous avons rencontré, à Tsiromandidy, le siège de la Communauté urbaine du Bongolava, le chef de la région ainsi que le préfet. Mais c’est avec le maire que nous avons noué les relations les plus constructives. Un jumelage entre Tsiromandidy et Bernay, ou entre la communauté urbaine et l’Intercom est maintenant dans les cartons », confie Jean-Jacques Prévost.

Quant au projet de création d’une médiathèque, qui permettrait l’ouverture des habitants, et particulièrement des jeunes, sur le monde via Internet, mais aussi l’apprentissage du français (une forte demande de la population), il s’affine. L’association recherche maintenant du matériel informatique.

Développement agricole

Jean-Jacques Prévost et ses collègues se sont aussi donné pour objectif le développement agricole de la région, avec en ligne de mire, la réouverture du centre de formation d’Ambotofotsy.

Si le projet conçu autour de cet établissement est pour le moment en sommeil, malgré la rénovation du site, le maire de la commune accueille d’ores et déjà, chaque année, une poignée d’agriculteurs bretons,venus transmettre conseils et techniques à leurs homologues malgaches.

Rien n’empêcherait les Normands d’en faire autant, en accompagnant l’agriculteur de Mesnil-en-Ouche lors de ses voyages à Madagascar.

Livres et ballons de foot

Enfin, les Eurois ont supervisé la distribution du container envoyé quelques mois plus tôt, composé de livres scolaires, de ballons et de maillots de football. Des objets qui ont redonné le sourire aux écoliers de Tsiromandidy.

Le prochain est déjà en train de se remplir de matériel informatique, de vêtements, et de matériel médical, en particulier des lits, des armoires, et des matelas, fournis par l’Ehpad de Conches-en-Ouche et le foyer Val-André de Sainte-Marguerite-de-l’Autel.

Lors des visites des établissements scolaires, les élus ont procédé à l’échange de courrier écrit par des élèves des écoles de Sébécourt et Jean-Moulin, de Bernay. Des relations avec d’autres écoles et collèges de l’Intercom de Bernay sont aujourd’hui envisagées.

 

Source: paris-normandie.fr

J&P Mag


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.