Un gros marché pour les produits agricoles locaux

Publié le 18/02/2020 | J&P Mag

France, Togo

Sur les vols de la compagnie aérienne Air France désormais, les menus (fruits et légumes biologiques) made in Togo seront davantage servis aux passagers.

C’est le fruit d’un partenariat historique signé vendredi à Lomé entre la Compagnie d'exploitation des services auxiliaires aériens (Servair), l’un des leaders mondiaux dans la restauration aérienne et l'Association pour le maintien d'une agriculture paysanne (Amap-Togo), une coopérative agricole.

Le partenariat va durer trois (3) ans  et s’inscrit dans le cadre du projet facilitation de l'accès des produits agricoles locaux aux marchés institutionnels (Fapami)".

Il vise à sécuriser les ressources de production agricole et valoriser celle-ci à travers la transformation, la commercialisation et la promotion des produits afin d'améliorer les conditions de vie et la sécurité alimentaire des familles paysannes.

Il cible 1500 producteurs, 200 transformateurs, 450 commerçantes du Togo puis du Bénin et est financé à plus 180 millions F.CFA par le Comité français pour la solidarité internationale, Fondation de France, Servair et Acting for life.

Que dit l’accord ?

Servair achètent déjà des arachides et des jus de fruits qu'elle revend dans les bars de l'aéroport international Gnassingbé Eyadema de Lomé et qu'elle met aussi à bord des vols de la compagnie air France.

L'Organisation pour l'alimentation et le développement local (Oadel) dans le cadre du partenariat procédera aux achats institutionnels au profit des agriculteurs togolais.

En collaboration avec ses partenaires dont Acting for life, l'Oadel a décroché un contrat d'achat auprès de la société Servair qui s'engage à s'approvisionner pendant trois ans, en fruits et légumes biologiques auprès de l'Association pour le maintien d'une agriculture paysanne (Amap-Togo).

Environ 15 types de produits sont retenus à savoir entre autres : courgettes, banane plantain, ananas, haricots verts, patate douce, choux, tomate, carottes, betterave, etc.

"C'est un marché garanti qui va permettre à nos producteurs de trouver un marché viable où nous livrerons deux fois par semaine Servair à hauteur de 500.000 francs CFA", se félicite Todzro Anoumou komi Simon, président fondateur d’Amap Togo.

"Les fruits et légumes parce que ce sont des produits à connotation locale, 100% naturel. Il y a un savoir-faire, donc il faut que ça soit valorisé pour créer des emplois," justifie Pascal Zadikian, responsable achat de Servair sur le réseau africain.

"On est heureux que Servair qui est une grande société dans le monde entier décide d'acheter nos produits du terroir pour l'offrir sur les différentes compagnies aériennes. Ça veut dire que la consommation locale fait du chemin," ajoute Tata Yawo Ametoenyenou, directeur exécutif de l'Oadel à agridigitale.

Afin d'élargir la gamme de produits locaux distribués auprès de Servair, l'Oadel et ses partenaires veulent mettre en place une centrale pour regrouper les produits de plusieurs transformateurs du Togo.

"L’initiative limitera le nombre d'interlocuteurs pour Servair et facilitera la distribution des produits locaux par les transformateurs", souligne Estelle Dandoy, chargée de programme Acting for life.

Ceux qui ont des produits locaux biologiques savent alors désormais à quelle porte frapper.

 

Source: agridigitale.net

J&P Mag


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.