Wellington: Deuxième édition de la Semaine marocaine en Nouvelle-Zélande

Publié le 14/02/2020 | J&P Mag

Maroc, Nouvelle-Zélande

La présidente du Conseil de la région de Guelmim-Oued Noun, Mbarka Bouaïda, effectue une visite de travail en Nouvelle-Zélande, du 10 au 14 février, dans le cadre des activités de la deuxième édition de la Semaine marocaine en Nouvelle-Zélande, organisée par l’ambassade du Maroc auprès de ce pays.

À cette occasion, Mme Bouaïda a tenu des réunions avec des acteurs politiques et économiques de la région du Grand Wellington, notamment le maire de la capitale néo-zélandaise, Andy Foster, et le président du Conseil régional du Grand Wellington, Daran Ponter. Ces réunions ont porté sur l’examen des moyens de mise en œuvre des mécanismes d’échange d’expériences entre les autorités locales, en particulier dans le domaine de la gouvernance territoriale et du développement économique. Mme Bouaïda a présenté, à cette occasion, le contexte et les objectifs du déploiement d’une nouvelle organisation territoriale au Royaume dans le cadre de la régionalisation avancée. Elle a, dans ce sens, souligné la volonté du Royaume de promouvoir une démocratie locale efficace et active visant à assurer un développement dynamique, durable et équilibré des différentes régions du Maroc. La présidente a également mis en exergue les principaux chantiers structurants mis en œuvre dans la région de Guelmim-Oued Noun, en particulier l’amélioration du réseau routier la reliant aux autres régions du Royaume, soulignant l’importance du partenariat entre la région, le gouvernement central et le secteur privé dans la réalisation de ce chantier. Elle a, par ailleurs, donné un aperçu des politiques de la région en vue de promouvoir le développement économique et l’emploi, particulièrement, en faveur des jeunes et des femmes. De plus, Mme Bouaïda a relevé la priorité accordée par la région à la dimension de durabilité dans les différents projets mis en place, notamment en ce qui concerne la gestion des ressources aquifères, à travers la construction d’unités de dessalement d’eau et le développement des énergies renouvelables. 

 

Source: lematin.ma

J&P Mag


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.