Coopération Tuniso-Coréenne : Des volontaires coréens enrôlés dans le développement

Publié le 13/01/2020 | J&P Mag

Corée du Sud, Tunisie

La tendance est aux échanges culturels et technologiques. Les Coréens du Sud étoffent les programmes d’échanges, via le volontariat qui est dédié notamment aux jeunes…

L’Agence coréenne de coopération internationale, Koica, vient d’accueillir 6 volontaires coréens au mois de décembre, alors qu’un autre expert débarquera à Tunis aujourd’hui 9 janvier. Ce dernier travaillera avec l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation, API, jusqu’à la fin de l’année. Cet échange fait partie de son programme de volontariat qu’elle avait relancé en Tunisie depuis 2016.

Pour leur part, les volontaires resteront en Tunisie pendant deux mois, dans différentes villes, pour suivre une formation linguistique, notamment pour les langues arabe et française. Deux parmi eux sont affectés aux Instituts supérieurs des langues appliquées de Béja et de La Manouba, et ils donneront des cours de la langue coréenne. Deux autres volontaires ont été affectés dans les centres de jeunesse de Sfax et de Monastir, alors qu’un autre travaillera avec une association d’aide aux personnes âgées sans appui familial à Moknine. Le dernier volontaire suivra une formation dans le secteur du tourisme à Hammamet. D’autres types de cours seront également reçus au bureau de la Koica en Tunisie.

Renforcement des échanges culturels
Ce programme d’échange, dont 139 volontaires coréens ont bénéficié jusque-là, s’inscrit dans le cadre de la promotion des relations et le renforcement des échanges culturels entre la Corée et la Tunisie.
Rappelons que l’Agence coréenne de coopération internationale (créé en 1991 par le ministère sud-coréen des Affaires étrangères), et est actuellement présente dans 44 pays.

Elle a été conçue en tant qu’organisation gouvernementale pour l’aide publique au développement (APD) afin améliorer l’efficacité des programmes d’aide de la subvention de la Corée du Sud pour les pays en voie de développement, en mettant en œuvre l’aide de la subvention du gouvernement et des programmes de coopération technique.
En Tunisie, la Koica est le chef de file en matière de coopération avec des investissements s’élevant à plus de 60 millions de dollars américains, en guise de dons, et ce, depuis 2008. Durant les cinq dernières années, l’agence a investi en Tunisie une moyenne de 5 millions de dollars américains annuellement.

 

Source:  lapresse.tn

J&P Mag


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.