Libourne : un voyage solidaire pour les jeunes rugbymen

Publié le 13/01/2020 | J&P Mag

France, Maroc

Quand les valeurs du rugby dépassent les limites du terrain et du club, pour s'exporter à l'étranger. Le Club du RC Libourne organise régulièrement des voyages de fin d'année pour ses équipes et l'équipe dirigeante souhaite marquer le coup avec les Juniors (moins de 19 ans). En effet, ces jeunes partiront au Maroc en avril prochain pour un voyage où l'humanitaire côtoie la pratique sportive. Porté par le club, ce projet se fait en partenariat avec l'association Cœur Caramel Chocolat, créée par Jean-Christophe Chaigne et le rassemblement Bords De Dordogne Rugby.

Parce que le rugby n’est pas que raffuts, essais et dépassement de soi. C’est aussi des rencontres, de la fraternité et de la solidarité. C’est en tout cas ce que croit le Rugby Club Libournais (RCL) qui veut envoyer sa trentaine de Juniors au Maroc pour un voyage qui n’aura rien de vacances. C’est Jean-Christophe Chaigne, médecin de l’équipe première du RCL, qui a proposé ce projet au club et aux Juniors. Jean-Christophe est un habitué des voyages humanitaires. En effet, il a créé en 2010 l’association Cœur Caramel Chocolat suite au séisme en Haïti, qui a coûté la vie à un enfant qu’il souhaitait adopter, dans l’effondrement d’une crèche. « Je me suis rendu plusieurs fois sur place avec ma femme et d’autres parents en cours d’adoption pour apporter notre aide, quelle qu’elle soit », poursuit le soigneur du RCL. Si le projet de voyage solidaire au Maroc semble ambitieux vu le nombre de jeunes dans l’équipe Junior, ça ne refroidit pour autant ni le club ni Jean-Christophe. En effet, ce dernier a déjà envoyé plusieurs adolescents en Haïti.

« Une occasion rare dont vous parlerez pendant 20 ou 30 ans »

Dans le détail, le voyage solidaire au Maroc sera du 19 au 24 ou 25 avril prochain. Avec l’aide d’un ami voyagiste sur place, Jean-Christophe Chaigne et Rémi Nassoy, dirigeant du rassemblement Bord De Dordogne Rugby, ont présenté ce mardi 07 janvier les traits principaux de ce qui attendra les jeunes et leurs accompagnateurs. « Nous atterrirons et serons logés à Marrakech, précise Jean-Christophe. Le gros du voyage sera le don de matériel scolaire [cahiers, crayons, stylos, etc.] à une école primaire de Tamelelt, à une cinquantaine de kilomètres à l’Ouest de Marrakech ». Les Juniors se rendront ensuite à la rencontre de lycéen.e.s marocain.e.s pour un échange sur les conditions de vie et d’enseignement au Maroc ainsi que sur la pratique du rugby.

Si le déroulé du voyage solidaire du RC Libourne est déjà ficelé dans les grandes lignes, reste un point – non moins important – à régler : le financement du projet. « Le voyage revient à 700€ par personne, précise Rémi Nassoy, et c’est à nous de trouver l’argent. Si les trente juniors partent, nous devons lever une somme de l’ordre de 20 000 euros ». Ainsi, les dirigeants du club souhaitent mettre l’équipe à contribution pour financer son voyage, à travers l’organisation par exemple d’une tombola, de soirées ou encore de ventes de vins et autres idées nées dans l’esprit des joueurs. Après les éventuelles subventions publiques et la participation du club, il reste 300 euros à la charge des familles. « Nous savons que ce n’est pas rien cette somme, mais si nous levons les 20 000 euros dont nous avons besoin, les 300 euros seront rendus familles », rassure Rémi Nassoy. Tapi au fond de la salle, Renaud Lecoq, Vice-Président du RC Libourne prend la parole. « Les occasions comme ça sont rares, et je peux vous dire que dans 20 ou 30 ans vous en parlerez encore. Alors bougez-vous le cul pour que ça se fasse et profitez-en. Nous devons tous être acteurs à notre niveau pour que se fasse ce voyage ». Les juniors ont jusqu’à fin janvier pour décider s’ils partiront au Maroc ou non et le club se laisse jusqu’à fin mars pour lever les 20 000 euros nécessaires à ce voyage. La direction du club souhaite que ce projet ne soit pas une démarche unique. Ainsi, des pourparlers sont en cours pour organiser un voyage similaire avec les féminines.

 

Source: aqui.fr

J&P Mag


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.