Bruxelles-Ville : La N-VA veut instaurer des Partenariats Locaux de Prévention, le PS favorable

Publié le 09/10/2019 | Maxwell Lewis Baboula

Belgique

Le PLP, un dispositif qui fonctionne bien en Flandre, vise à renforcer la sécurité au sein d'un quartier déterminé. La question de l'implémentation d'un Partenariat Local de Prévention (PLP) s'est invitée lors du conseil communal de la Ville de Bruxelles qui s'est tenu ce lundi soir.

 

"Les riverains communiquent le plus souvent via les réseaux sociaux, ce qui constitue un petit pas en avant vers la formation d'un partenariat local de prévention, une mesure dont nous sommes favorables depuis des années. Ce dispositif constitue une véritable plus-value pour la sécurité des citoyens", a expliqué le conseiller communal d'opposition Mathias Vanden Borre (N-VA).

Pour rappel, un Partenariat Local de Prévention doit permettre de renforcer la sécurité et la qualité de vie au sein d'un quartier grâce à la vigilance mutuelle des riverains. La création d'un PLP se déroule en plusieurs étapes et en collaboration avec des partenaires bien précis. Les acteurs au sein d’un partenariat local de prévention sont les citoyens d’un quartier déterminé, le coordinateur qui agit en qualité de transmetteur de l’information et la police locale. Le PLP ne pourra fonctionner de manière efficace que si ses membres sont attentifs et alertes dès la réception d’un message, appliquent des conseils préventifs, vérifient et contrôlent les systèmes de sécurisation, donnent une impression d’occupation à leur maison (ex : en allumant la lumière si c’est conseillé, etc.)

Dans sa réponse, le bourgmestre Philippe Close (PS) s'est montré favorable à l'implémentation de pareil dispositif s'il en reçoit la demande par des comités de riverains. "C'est une nouveauté car il s'est, dans le passé, montré dubitatif concernant l'implémentation d'un tel dispositif. Les expériences positives constatées en Flandre et dans plusieurs communes bruxelloises prouvent la plus-value de ces réseaux de surveillance. Ainsi, on constate une diminution de la criminalité dans une commune comme Berchem-Sainte-Agathe", pour Mathias Vanden Borre.

"Apparement, PS et NVA peuvent quand même s'entendre sur une série de dossiers. Les PLP sont des réponses concrètes qui peuvent être apportées afin d'améliorer la sécurité dans les rues bruxelloises. J'encourage les comités de quartiers et les riverains à se réunir et introduire une demande auprès du bourgmestre pour implémenter des PLP", conclut le conseiller communal N-VA.

 

Source: dhnet.be

Maxwell Lewis Baboula


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.