Un partenariat signé entre Mayotte et Saint-André

Publié le 11/09/2019 | Maxwell Lewis Baboula

France, Mayotte, Réunion

La ville de Saint-André s’engage avec le département de Mayotte à améliorer les conditions de vie des familles mahoraises en difficultés sur la commune.

Le Conseil départemental de Mayotte et le CCAS (Centre communal d’action sociale) de Saint-André ont signé une convention dans le but d’améliorer les conditions des familles mahoraises qui vivent dans la commune.

Cette convention veut mettre en oeuvre une politique de proximité à l’égard des Mahorais installés à La Réunion en vue de les accompagner dans leurs projets de vie, d’insertion, de formation et de création d’entreprise. Autre objectif : Le renforcement des solidarités et de la cohésion sociale des citoyens mahorais.

La convention a pour objectif de :

− détailler les apports respectifs du Conseil départemental de Mayotte et ceux du CCAS de Saint -André dans le cadre de la présente convention.
− faciliter la coordination des actions en faveur des familles en provenance de Mayotte.
− contribuer et participer au bien vivre ensemble sur le territoire de Saint-André.
− garantir une meilleure intégration des populations originaires de Mayotte au sein de la commune.
− Lutter contre toutes formes d’exclusion.
− Mettre à disposition un local pour tenir une permanence sociale dans la commune de Saint-André.

Les engagements

Le Conseil départemental de Mayotte s’engage à :
− Réaliser des permanences sociales dans le local du CCAS à Saint-André
− Participer à la réflexion et à la mise en place de projets de territoires
− Accompagner les structures associatives mahoraises de la ville de St André

Le CCAS de Saint-André s’engage à :
− Mettre à disposition à titre gracieux un local pour les permanences.
− Orienter en cas de difficultés les familles lors des permanences tenues par la DMR au sein de différents sites de la Ville.
− Favoriser le diagnostic partagé entre les travailleurs sociaux des deux institutions.
− Faciliter la mission du service social et l’intégrer dans les comités de pilotage en lien avec ces champs d’action.
− Participer à la réflexion pour favoriser l’intégration de la population en provenance de Mayotte.

 

Source:  www.linfo.re

Maxwell Lewis Baboula


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.