Formation au Kenya : partenariats en série avec les écoles françaises

Publié le 10/09/2019 | Thierry Roland Simen

Kenya

Plusieurs établissements d’enseignement supérieur français ont signé des partenariats avec des établissement kenyans au cours de la tournée est-africaine du président Emmanuel Macron.

La délégation d’Emmanuel Macron pour sa tournée en Afrique de l’Est n’était pas composée que de diplomates et d’homme d’affaires français. Nombres de représentants de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique font aussi parti du voyage. Ils en ont profité pour signer des partenariats, posant les jalons d’une offensive de l’enseignement supérieur français dans cette partie anglophone de l’Afrique.

Double diplôme Strathmore-Sciences Po

Présente depuis février 2018 à travers un bureau de représentation implantée à Nairobi, Sciences Po a annoncé avoir signé un partenariat avec l’université Strathmore. Il prévoit entre autres, la création d’un double diplôme niveau bachelor (équivalent Bac+3) et master délivré en cinq ans pour les étudiants de Strathmore, inscrits au premier cycle.


Les étudiants, sélectionnés passeront les trois premières années à l’Université de Strathmore pour valider le bachelor puis deux années à Sciences Po pour le cycle de master.

À l’université Strathmore, le double diplôme sera disponible dans trois formations au sein de l’École des sciences humaines et sociales et de l’École de management et de commerce. À Sciences Po, il sera proposé dans 16 formations de deuxième cycle au sein de l’école du management et de l’innovation, de l’école d’affaires publiques et de l’école des affaires internationales.

L’AUTRE VOLET DE L’ACCORD CADRE SIGNÉ LE 14 MARS 2019 PRÉVOIT L’INTENSIFICATION DES PROGRAMMES DE MOBILITÉS ESTUDIANTINES ET PÉDAGOGIQUE.

Chaque année, une préselection des étudiants participants sera effectuée par Strathmore. Laquelle sera suivie d’une admission sur dossier par Sciences Po. Les étudiants du double diplôme devront s’acquitter des frais de scolarité de l’université dans laquelle ils sont inscrits pour l’année en cours.

La prestigieuse école parisienne, qui nourrit une ambition africaine depuis une dizaine d’année et possède 29 partenariats sur le continent, développe déjà ce type de programme mêlant système anglophone et francophone aux États-Unis et au Japon.


 

L’autre volet de l’accord cadre signé le 14 mars 2019 prévoit l’intensification des programmes de mobilités estudiantines et pédagogique entre les deux institutions et l’élaboration de formation destinées aux cadres dirigeants. À moyen terme, Sciences Po lancera le même type de partenariat au Ghana avec Asheshi University.

Audiencia signe avec l’USIU

Autre école française à avoir profité du voyage d’État d’Emmanuel Macron au Kenya, l’école de commerce Audencia, basée à Nantes, a, elle aussi, signé un partenariat avec United States International University Africa (USIU) au Kenya. L’accord prévoit le développement de projet de recherche conjoint, la création d’un programme d’incubation ainsi que des formations initiales et continues. Ces dernières seront développées dans le cadre du Collaborative institute for global agribusiness lancé en 2018 par Audencia, l’Association brésilienne des agro-entreprises (Abag), l’ESPAE Graduate School of Management en Équateur et TCAI Tejon Communication & Action International, une société de conseil brésilienne. Un master of science, spécialisé dans le management de l’alimentation et de l’agribusiness sera lancé en double diplôme avec l’école de commerce brésilienne, Fecap Business School.

Source: www.jeuneafrique.com

Thierry Roland Simen


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.