La biotech montpelliéraine Deinove signe un accord avec l’Institut Pasteur

Publié le 11/04/2019 | Maxwell Lewis Baboula

France

La biotech montpelliéraine Deinove, spécialisée dans le développement de nouveaux antibiotiques, a signé un accord avec l’Institut Pasteur pour explorer le potentiel de nouvelles souches ciblées.

Installée sur le parc d’activités Euromédecine, Deinove (62 collaborateurs), cotée sur Euronext depuis avril 2010, s’appuie sur une démarche d’innovation radicale pour développer des antibiotiques innovants, mais aussi des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique et la nutrition.

Rechercher de nouveaux agents antimicrobiens

Pour cela, Deinove a mis au point une plateforme technologique unique qui lui permet d’identifier et d’étudier des structures antibiotiques inédites à partir de souches bactériennes rares. « Cet outil nous permet d’évaluer le potentiel antimicrobien des souches », précise Georges Gaudriault, directeur scientifique de la biotech : « L’Institut Pasteur va mettre à notre disposition une sélection de souches issues de sa collection bactérienne pour la recherche de nouveaux agents antimicrobiens à partir de souches originales ».

De nouvelles structures antibiotiques ?

Ces souches seront étudiées sur la plateforme locale pour définir notamment leur potentiel antibiotique et antifongique. Deinove mise sur sa technologie qui lui permet d’automatiser et d’accélérer l’analyse fine de grandes quantités de souches. « Cet accord avec l’Institut Pasteur s’intègre dans le programme de recherche européen AGIR (soutenue à hauteur de 14,6 m€ sur 5 ans par Bpifrance)qui étudie une large biodiversité de souches bactériennes en vue d’optimiser les opportunités de découvrir de nouvelles structures antibiotiques », complète le scientifique

Évaluer le potentiel des souches

Muriel Gugger, responsable de la Collection des Cyanobactéries de l’Institut Pasteur, dont les travaux sont soutenus par l’Institut Carnot Pasteur Microbes & Santé, explique : « Les bactéries sélectionnées produisent un large éventail de produits naturels et à ce titre représentent une mine d’or pour la recherche. La résistance aux agents antimicrobiens est l’un des trois axes scientifiques prioritaires de l’Institut Pasteur. Dans ce cadre, la plateforme de Deinove va nous permettre d’évaluer rapidement le potentiel de nos souches ».

Nouvelles structures antibiotiques

En retour, Deinove va profiter de cette opportunité pour maximiser les opportunités de découvrir de nouvelles structures antibiotiques en élargissant son champ de recherche au-delà de sa propre bibliothèque bactérienne. Outre l’institut Pasteur, Deinove a déjà noué des partenariats forts avec bioMérieux et Naicons.

« L’Institut Pasteur est un des acteurs majeurs dans la recherche sur les maladies infectieuses. Nous sommes ravis de bénéficier de leur expertise et fiers que la qualité de notre approche scientifique les ait convaincus de travailler avec nous… Nous sommes persuadés que cet accord constituera un véritable accélérateur pour le projet AGIR pour développer un nouveau portefeuille de candidats-médicaments » conclut Georges Gaudriault

 

Source:  e-metropolitain.fr

Maxwell Lewis Baboula


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.