Bedoui : Le projet du code unifié des Collectivités territoriales offre un champ large aux élus locaux

Publié le 24/10/2018 | Maxwell Lewis Baboula

Algérie

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivité locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui a affirmé, samedi à Alger, que le projet du code unifié des Collectivités territoriales offrait "un champ large" aux élus locaux dans le cadre du renforcement de la décentralisation de la prise de décisions afin de parfaire les prestations du Service public local et d'associer le citoyen à la gestion de ses affaires.

"Les différents projets de loi initiés par le ministère de l'Intérieur, notamment, le projet du code unifié des Collectivités territoriales, actuellement au niveau du Gouvernement, offre aux élus locaux un champ large et beaucoup de prérogatives dans le cadre du renforcement de la décentralisation de la prise de décisions afin de parfaire les prestations du Service public local et d'associer le citoyen à la gestion de ses affaires et aux différentes étapes de prise de décisions", a déclaré M. Bedoui dans son allocution lors de l'ouverture officielle de l'année scolaire (2018-2019) à l'Ecole Nationale d'Administration "Moulay Ahmed Medeghri".

Soulignant que cette année apportera également "son lot d'évènements et de réalisations, fruit des efforts des différents secteurs", le ministre a évoqué, essentiellement, "l'accélération des actions de développement local dans les wilayas frontalières et dans les autres wilayas, et ce, dans le cadre de nouvelles approches basées sur la participation, l'activation de la dimension économique au niveau territorial et la poursuite de la modernisation des Services publics locaux à travers l'intégration de nouveaux modes de gestion, comme la délégation du service public et le partenariat public-privé".

Le ministre a fait état également du "recensement de toutes les missions et procédures centralisées dans les secteurs d'activités, notamment celles dont la prise en charge doit revêtir un caractère local suivant un plan d'action gouvernemental cohérent".

Il a précisé, à ce propos, que "les ateliers de réforme sont nombreuses et visent tous l’intérêt et la prospérité du citoyen", M. Bedoui a rappelé que le président de la République avait souligné, lors du dernier conseil des ministres "la nécessité d'approfondir les réformes pour garantir un service public davantage allégé des lourdeurs bureaucratiques, promouvoir une décentralisation plus effective, permettant d’améliorer l’écoute et le dialogue, de la part des pouvoirs publics, face aux attentes des citoyens et accélérer l'amélioration de climat des affaires", estimant que ces axes étaient "essentiels pour la période à venir" et que la décentralisation était "un choix irréversible".    

Rappelant l’institution des wilayas déléguées dans le Sud, M. Bedoui a indiqué que le président de la République avait ordonné "le renforcement des prérogatives de leurs walis délégués en vue de rapprocher l’administration du citoyen", ajoutant que le ministère s’attèle à sa concrétisation à travers la révision du cadre juridique".  

Le ministre de l'Intérieur a déclaré, à cet égard, que l’Algérie s’appuie sur de solides règles et fondements et aspire à un avenir meilleur "grâce à la direction clairvoyante du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui a tant donné pour le restauration de la sécurité et de la stabilité de l'Algérie et le recouvrement de sa place au plan international".    

"Le président de la République n’a ménagé aucun effort dans la mise en place des grands processus de modernisation, aussi bien en termes d’amélioration de la gouvernance politique et économique qu’en termes d'activation des politiques nationales en matière d’aménagement du territoire et d’équipement public, et ce pour accroitre les taux de croissance économique, notamment en terme de développement humain", a-t-il ajouté.    

Partant, les collectivités locales devront jouer un rôle pionnier dans la relance de la locomotive de l’investissement économique productif et l’élargissement de la fiscalité locale au service du citoyen pour lui garantir une vie décente à la faveur de réalisations continues et ciblées, a ajouté le ministre.      

Mettant en avant la nécessité de la mobilisation de tous les agents de l’Etat (élus et cadres) pour une action coordonnée,  efficace et transparente en vue de répondre à la demande accrue et pressante du citoyen", M. Bedoui a appelé, également, à "développer les mécanismes de communication en direction des institutions et de la société à travers l’amélioration de l’image des instances publiques et leur adaptation aux mutations technologiques qui constituent un excellent support de communication à intégrer dans le travail quotidien de l’administration".    

S'adressant aux étudiants de l’Ecole nationale de l’Administration, M. Bedoui a déclaré: "le défi qui vous attend dans le cadre des mutations positives que connait l’administration publique est d’opérer un changement dans les mentalités des agents de l’administration pour le traitement des questions du citoyen et la prise en charge de ses préoccupations". 

"Aussi, est-il essentiel de se libérer des lourdeurs bureaucratiques et se mettre au diapason de l'évolution des modes de  gestion publique", a-t-il conclu.

 

Maxwell Lewis Baboula


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.