Une coopération à long terme entre la région Normandie et celle d'Antsinanana pour améliorer la gouvernance locale

Publié le 03/01/2018 | La rédaction

France, Madagascar

Grâce à sa coopération décentralisée avec la Région Normandie, les Communes de la Région Atsinanana figurent parmi les Collectivités territoriales décentralisées (CTD) ayant les plus d’avancées dans le pays, en termes de développement local.

Toamasina mise sur le renforcement institutionnel et l’accompagnement de la structuration des politiques publiques, pour accélérer son processus de développement. Mise en œuvre depuis 2008, la coopération décentralisée entre la région Atsinanana et la région Normandie en France est axée sur ce volet. D’après les élus locales de Toamasina, cette coopération a déjà permis de nombreuses réalisations dans le domaine de la sécurité alimentaire, du développement de l’agriculture, du renforcement de capacités des jeunes et des dirigeants locaux, ainsi que d’autres activités culturelles touristiques, sanitaires, etc.

« Nous travaillons maintenant sur la capacité dans l’élaboration du budget de programme, dont l’application sera bientôt obligatoire. Des séances de formations ont déjà été organisées dans ce cadre et nous pensons pouvoir appliquer ce mode de gestion financière », ont confié les maires de la région. En effet, toutes les CTD à Madagascar devraient appliquer le budget programme comme le dispose la loi 2014 – 020 et renforcé par l’arrêté interministériel N°24.328/2016 du 16 novembre 2016 sur son application à partir de 2018.

Les actions et les projets menés dans le cadre de la coopération décentralisée entre les deux régions ne concernent pas uniquement les dirigeants et les acteurs de l’économie, d’après les explications. Chaque année, un concours est également organisé pour les jeunes, dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la Francophonie. Cette année, le 6e concours de plaidoiries lycéennes de la Région Atsinanana s’est tenu à Toamasina. Du harcèlement scolaire à l’exploitation des matières premières à Madagascar en passant par le réchauffement climatique et la famine dans le Sud… nombreux sont les sujets évoqués par les jeunes de la région, dans le cadre de ce concours.

D’après la Région, il s’agit, non seulement, de mobiliser les collégiens et les lycéens pour les inciter à participer activement au développement de la Grande-île, mais également de favoriser la communication entre les dirigeants et les dirigés. Certes, de nombreuses activités harmonisées sont entreprises dans la coopération décentralisée des régions Atsinanana et Normandie, dont l’objectif principal est d’avoir une gouvernance efficiente pour le développement local. Cependant, comme beaucoup de projets prometteurs, les résultats restent à voir.

Source : www.midi-madagasikara.mg


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.