Pingyao et Provins, deux villes jumelées grâce à une photographe française

Publié le 29/01/2020 | J&P Mag

Chine, France

Dans quelques jours, à l'occasion du Nouvel an chinois, Michèle Terminet Schuppon exposera ses photos dans une boutique spécialisée dans les antiquités chinoises à Carpentras, dans le sud de la France. C'est là qu'elle s'est installée au retour de son long séjour en Chine. Ses 35 photographies retraceront son parcours de photographe dans la ville chinoise de Pingyao, ville ancienne jumelée avec la ville de Provins, en Île-de-France, elle aussi inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO.

La Française Michèle Terminet Schuppon n'a pourtant vécu ni à Pingyao, ni à Provins, mais elle est devenue incontournable dans le jumelage de ces deux villes.

Lors d'un récent entretien, Michèle Terminet Schuppon s'est dit honorée de pouvoir agir pour les échanges culturels entre Pingyao et Provins. Elle a vécu 33 ans à Beijing avant de rentrer à Paris en 2015. Depuis septembre dernier, elle s'est installée à Carpentras, dans le département de Vaucluse.

Les vieilles villes de Pingyao et de Provins sont les témoins, respectivement, de la culture et de l'histoire des dynasties des Ming et des Qing, et du Moyen Age européen. Ce fut le premier jumelage entre deux villes inscrites au patrimoine culturel mondial.

Depuis le jumelage entre les deux villes en 2005, leurs échanges se diversifient et s'approfondissent sans cesse, constituant un bon exemple des relations diplomatiques établies il y a 55 ans entre la Chine et la France.

Bien qu'elle soit française, c'est en Chine, à travers la photographie que Michèle a entendu parler de Provins, ville située à une heure de voiture de Paris.

Michèle Terminet Schuppon est venue en Chine en 1982 pour poursuivre ses études, et a ensuite toujours travaillé à Beijing dans le domaine des ressources humaines. En 2006, Michèle, qui adore la photographie, a commencé à visiter Pingyao et a photographié près de 120 habitants de la vieille ville.

En 2013 et 2014, elle a participé aux éditions du festival de photographie de Pingyao avec ces photos, et s'est retrouvée au centre de l'attention des médias. Elle est ainsi devenue une amie fidèle de Pingyao.

La photographe a commencé de servir d'intermédiaire entre les deux villes après la visite à Pingyao de Christian Jacob, ancien maire de Provins, durant laquelle elle a servi d'interprète. Son lien et son histoire avec Pingyao ont beaucoup intéressé le maire de l'époque.

"J'ai entendu parler de Provins à travers Pingyao, et je connais mieux Pingyao grâce à Provins", raconte Michèle.

Grâce à elle, les deux villes se présentent mutuellement en créant des expositions spécifiques.

Aujourd'hui, Pingyao accueille chaque année plus de 120.000 touristes étrangers, dont au moins 30% de Français.

En 2013, Pingyao et Provins ont signé un protocole de coopération. La coopération entre les deux villes a entamé un nouveau chapitre, a annoncé Olivier Lavenka, maire de Provins depuis l'été 2017, en adressant à Pingyao ses voeux pour la fête du Printemps 2018. Il reviendra d'ailleurs en mars 2019 à Pingyao, pour officialiser la signature d'un nouveau protocole de coopération.

Les échanges entre les deux villes vont actuellement de la culture au domaine économique. Elles envisagent d'introduire la gastronomie de Provins à Pingyao et de créer une journée commémorative afin que les deux villes diversifient leurs échanges.

"Provins participe maintenant activement à notre coopération, ce qui montre que le développement chinois a beaucoup plus de charme", a noté Hou Shijun, soulignant que cela devait beaucoup à Michèle.

Les efforts de la photographe française pour les relations sino-françaises ne se limitent pas aux liens entre Pingyao et Provins. Elle a également contribué aux jumelages entre la province chinoise du Shandong et la Bretagne ainsi qu'entre Beijing et l'Ile-de-France.

Malgré son retour en France, Michèle pense toujours à Pingyao, à la Chine. Elle cherche actuellement, pour Carpentras, une ville jumelle dans les environs de Pingyao.

Source:  french.peopledaily.com.cn

J&P Mag


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.