LE TOURISME : UN AXE DE DẺVELOPPEMENT DU CAMEROUN

Publié le 11/10/2019 | J&P Mag

Cameroun

Entre 1950 et 2015, les retours des touristes sont passés de 25 millions à 1300 millions par an. Les recettes engendrées par ce secteur d’activités se sont envolées passant de 2milliards de dollars américains à 1 260 milliards. Le tourisme représente aujourd’hui près de 10% du PIB (Produit Intérieur Brut) mondial et près d’un emploi sur dix. Les activités touristiques se développent au fil des années et placent ainsi le tourisme comme l’un des secteurs économiques les plus importants dans le monde.

D’après  l’estimation de l’Organisation Mondiale du Tourisme, les arrivées du tourisme devraient augmenter de 3% par an  pour atteindre 1,8 milliard d’ici 2030. Cette évolution  provient de l’accessibilité dont fait preuve ce secteur d’activités.
Au Cameroun, le tourisme est considéré comme une activité postindustrielle et  rencontre  quelques conditions favorables pour son jaillissement.
Il est percevable que l’activité touristique connait un retard considérable du  aux problèmes d’insécurité ,  l’insuffisance des professionnels dans ce secteur d’activités , insuffisance des routes et bien d’autres or le Cameroun a  des possibilités de redorer l’activité touristique qui dans le monde constitue la première activité génératrice de revenus et pourvoyeuse d’emplois décents  pour les jeunes. Par ailleurs, certaines administrations ayant reçus  des transferts de compétences  parfois anciennes ne reçoivent pas toujours  le transfert des moyens pouvant leur permettre de promouvoir ce secteur important pour le développement local.
Du Nord au Sud, de l’Est à  l’Ouest passant par le Littoral et bien d’autres régions, ce secteur d’activités  pourrait être  aguichant  et rentable  pour le Cameroun qui a plusieurs  sites touristiques et une jeunesse chercheuse d’emploi. Cependant, de nombreux efforts doivent être fournis dans les différentes localités. 
Il est question de mettre des moyens subséquents  à   la  disposition des acteurs des collectivités territoriales décentralisées afin de les aider à promouvoir le développement local à travers le tourisme ; offrir des formations adéquates à ces acteurs, aux groupes de jeunes et associations pouvant agir pour la promotion de cette activité  dans leurs différentes communes et villes ; remédier aux problèmes d’insécurité et étendre la communication sur le tourisme tout en vulgarisant les richesses  touristiques que regorge le Cameroun.

 

Source: Micheline Edith AMENDA BESSIA

 

J&P Mag


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.