Economie transfrontalière : D’UN CÔTÉ ET DE L’AUTRE !

Publié le 27/03/2020 | J&P Mag

France, Suisse

Les autorités politiques françaises et suisses réaffirment leur soutien au programme européen de coopération transfrontalière Interreg France-Suisse VI pour la période 2021-2027.

Les partenaires institutionnels se sont retrouvés dans le cadre d’une séance politique à Lausanne sous la co-présidence de Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté et de Pascal Broulis, conseiller d’État du Canton de Vaud, président de la coordination régionale Interreg. 

Rappelons que ce partenariat de coopération territoriale européenne Interreg France Suisse est constitué de cinq départements français, à savoir Doubs, Jura, Territoire-De-Belfort, Ain et Haute-Savoie, des régions Bourgogne Franche-Comté et Auvergne Rhône-Alpes ainsi que des préfectures des régions concernées et de notre côté ce sont les cantons de Vaud, Valais, Genève, Fribourg, Neuchâtel, Jura, et Berne qui en fot partie. 

Notre région du Nord vaudois est directement concernée par ce partenariat en particulier en ce qui concerne les mobilités multimodales à travers les échanges transfrontaliers.

Mme Dufay et M. Broulis ont signé la déclaration commune par laquelle les partenaires du programme soulignent leur attachement à un programme Interreg VI France-Suisse ambitieux et doté de moyens financiers en adéquation avec ses objectifs.

Par cette déclaration, les partenaires affirment leur volonté de:

Orienter le programme Interreg France-Suisse VI sur une trajectoire de transition écologique, en favorisant notamment les activités économiques décarbonnées, la préservation des ressources naturelles et les énergies renouvelables, en cohérence avec les Objectifs du Développement Durable  des Nations unies.

Poursuivre le développement d’une économie plus innovante, plus compétitive, plus attractive, d’un point de vue social, environnemental et technologique, pour l’espace de coopération.

Promouvoir des mobilités durables et multimodales, en soutenant notamment le développement des réseaux de transports en commun, l’amélioration des interconnexions et des solutions de transports de marchandises moins polluantes.

Mettre en œuvre des dispositifs transversaux favorisant l’élaboration de stratégies territoriales intégrées et permettant d’impliquer directement les citoyens

Atténuer la complexité des situations liées à des cadres législatif, réglementaire, culturel différents, en favorisant les approches partenariales multi-niveaux, qui permettent une coopération adaptée aux enjeux et contextes locaux.

Le programme est doté de 66 millions d’euros et 50 millions de francs suisses de fonds fédéraux et cantonaux, ces fonds sont complétés selon les projets par des cofinancements publics et privés français et suisses. Le programme a permis à ce jour de soutenir plus de 110 projets dans l’espace de coopération transfrontalière.

 

Source: lomnibus.ch

J&P Mag


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.