301.488 € afin de développer le territoire

Publié le 13/08/2019 | Maxwell Lewis Baboula

France

Le Conseil départemental et la Communauté de communes entre Loire et Allier ont signé un contrat-cadre de partenariat. D’un montant de 301.488 €, il cible douze projets afin de développer le territoire.

Alain Lassus, président du Conseil départemental, est venu signer le contrat-cadre de partenariat 2018-2020, dans les locaux de la mairie, avec André Garcia, président de la Communauté de communes entre Loire et Allier. Grâce à ce dispositif contractuel, le département soutient, sur une durée de trois ans, les projets d'aménagement et de développement du territoire à hauteur de 301.488 €.

Les travaux peuvent commencer

Cette enveloppe budgétaire se répartit entre douze projets. Des opérations, dont les travaux peuvent commencer dès maintenant : aménagement de parcours patrimoniaux (projet porté par la commune - 24.461 €) ; création d'un cabinet médical (Saint-Éloi - 21.903 €) ; relampage Led des courts du comité départemental de tennis (CD tennis de la Nièvre - 9.276 €) ; réhabilitation d'une école en une maison des associations (Magny-Cours - 30.000 €) ; renforcement de l'ingénierie par la création d'un poste d'agent de développement territorial (phase 1, CCLA - 13.750 €). Et des opérations dont l'état d'avancement ne permettait pas encore un dépôt de dossier complet et dont les montants peuvent être amenés à évoluer : aménagement de parcours patrimoniaux (Saint-Parize-le-Châtel - 30.000 €) ; rénovation de l'église Saint-Étienne (Sauvigny-les-Bois - 30.000 €) ; Zébulleparc (CCLA - 37.326 €) ; aménagements paysagers des extérieurs d'une médiathèque (Saint-Éloi - 6.320 €) ; aménagement d'un espace réceptif (Golf Public du Nivernais - 30.000 €) ; Zébulleparc (CCLA - 52.200 €) ; renforcement de l'ingénierie par la création d'un poste d'agent de développement territorial (phase 2, CCLA - 16.250 €).

La phase de préparation de la contractualisation a vu se réunir deux comités de pilotage associant les élus départementaux, communautaires et communaux, pour sélectionner les projets mais aussi pour échanger sur le projet de territoire de la CCLA. Ce dernier se décline autour de trois axes stratégiques : construire l'identité de l'intercommunalité, développer et promouvoir l'attractivité économique et valoriser un art de vivre et renforcer l'offre touristique.

 

Source: www.lejdc.fr

Maxwell Lewis Baboula


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.