La BAD et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) ont procédé, mardi 8 janvier à Tunis, à la signature d’un accord de prêt avec le ministère tunisien du Développement, de l’investissement et de la coopération internationale (MDICI) et l’Office national d’assainissement (ONAS) pour le financement du Programme d’assainissement des petites communes de moins de 10 000 habitants en Tunisie.

Publié le 11/03/2019 | Thierry Roland Simen

Tunisie

Le gestionnaire d’infrastructures télécoms Helios Towers annonce la signature d’un accord avec la société Vulatel (Pty) qui a conduit à la création de Helios Towers South Africa. La nouvelle entreprise construira un réseau d’infrastructures télécoms sans fil et à ligne fixe d’accès ouvert en Afrique du Sud.

« L’accord d’aujourd’hui crée une plateforme qui diversifiera davantage notre milieu géographique et permettra à Helios Towers d’entrer sur un marché passionnant et d’élargir notre gamme de produits », s’est réjoui Kash Pandya (photo, gauche), le président-directeur général d’Helios Towers.

L’entrée sur le marché sud-africain des télécommunications, Helios Towers l’explique par la considération profonde qu’il a de l'Afrique du Sud comme une opportunité intéressante, en raison de sa croissance économique, de sa démographie et de sa demande en services de télécommunications avancés.

Le pays affiche tous les signes qui le désignent comme le futur terrain d’adoption de la 5G en Afrique subsaharienne. C’est donc un marché propice pour y construire une nouvelle infrastructure de tours mobiles et l’infrastructure associée de micro-ondes à haut débit et de fibres optiques qui permettront  aux opérateurs de réseau mobile de répondre aux besoins de leurs clients. 

 Tlhabeli Ralebitso (photo, droite), le président-directeur général de Vulatel, a souligné  « qu’il existe aujourd'hui un déficit d'infrastructures important en Afrique du Sud, qui signifie que la demande en services de données n'est pas satisfaite ». Avec Helios Towers South Africa, il est confiant quant à la résolution de ce défi.

Présente dans quatre pays africains - Tanzanie, République démocratique du Congo, Ghana et Congo - la société Helios Towers revendique un portefeuille de  tours télécoms constitué de plus de 6 500 unités.

Source: www.agenceecofin.com

Thierry Roland Simen


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.