Abdelahad Fassi Fihri : La valorisation des Ksour et Casbahs vise à améliorer les conditions de vie économiques et sociales de leurs habitants

Publié le 05/02/2019 | Maxwell Lewis Baboula

Maroc

Le ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Abdelahad Fassi Fihri, a effectué des visites de terrain aux Ksour et Casbahs dans les régions de Drâa-Tafilalet, de l’Oriental et de Souss-Massa. Objectif : s’enquérir de l’avancement du chantier de leur réhabilitation.

social habitat au maroc

La valorisation et la restauration des Ksour et Casbahs ont pour objectif l'amélioration des conditions de vie économiques et sociales de leurs habitants, a affirmé, dimanche à Zagora, le ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Abdelahad Fassi Fihri. Dans une déclaration à la MAP, M. Fassi Fihri a indiqué que les visites de terrain effectuées aux Ksour et Casbahs inscrits au Programme de valorisation durable ont permis de s’enquérir et de bien s’informer de l’état d’avancement des travaux en cours, soulignant que cette restauration revêt une grande importance du point de vue culturel et vise à améliorer les conditions de vie de la population sur les plans économique et social.
Le ministre, qui a effectué une visite à plusieurs Ksour de Zagora à la tête d’une importante délégation composée de la secrétaire d’État chargée de l’Habitat, Fatna Lakhiel, du gouverneur de la province, Fouad Hajji, de plusieurs élus et responsables régionaux et locaux, a relevé que les travaux vont bon train dans les Ksour en cours de restauration et de réhabilitation dans la province. Il a aussi fait valoir que le Programme de valorisation se démarque par sa complémentarité, tout en saluant les efforts consentis par l’ensemble des intervenants dans sa mise en œuvre, notamment les entreprises nationales, les autorités locales et la société civile.
De son côté, Mme Lakhiel a indiqué, dans une déclaration similaire, que les Activités génératrices de revenus (AGR) représentent un axe majeur du Programme de valorisation des Ksour et Casbahs, ajoutant que ces actions visent la conservation des Ksour, tout en créant diverses AGR essentiellement au profit des catégories vulnérables, en particulier les femmes. Ces projets aident les habitants sur les plans économique et social et ont pour finalité d’améliorer leurs conditions de vie pour favoriser leur sédentarisation dans l’environnement où ils sont nés, a-t-elle noté. La délégation conduite par M. Fassi Fihri a effectué une visite au Ksar d’Amezrou dont le coup d’envoi des travaux de restauration et de valorisation a été donné à cette occasion, ainsi qu’à certaines bâtisses restaurées dans le cadre des programmes d’urgence, dont la mosquée d’Amezrou. La délégation a aussi visité un projet dédié à l’enseignement primaire supervisé par l’une des associations bénéficiaires du Programme de valorisation durable des Ksour et Casbahs, dans le cadre du renforcement des capacités locales sur le plan social.

Le ministre et la délégation l’accompagnant se sont également enquis du projet de réhabilitation du Ksar de Tissergate, dont plusieurs de ses bâtisses et remparts sont en cours de restauration, notamment la mosquée. Ces projets s’inscrivent dans le cadre du Programme de valorisation des Ksour et Casbahs, réalisé dans le cadre d’un partenariat entre la wilaya de Drâa-Tafilalet, le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et les collectivités territoriales concernées, rappelle-t-on.
Ledit Programme est susceptible de contribuer au financement des AGR et de celles inhérentes au renforcement des capacités au sein de ces Ksour pilotes qui ont été sélectionnés selon une approche participative et sur la base de critères objectifs. À l’heure actuelle, les travaux de restauration et de réhabilitation concernent 16 Ksour répartis sur 14 collectivités territoriales relevant des régions de Drâa-Tafilalet (13), de l’Oriental (2) et de Souss-Massa (1).

Le Programme vise aussi à enclencher un cercle vertueux à même de favoriser l’appropriation par les acteurs locaux de la valorisation durable de l’habitat en terre et du patrimoine des Ksour et des Casbahs, et générer des retombées socio-économiques sur les populations locales, en particulier les jeunes et les femmes, ainsi qu’à mettre en place une stratégie d’intervention dans ces tissus anciens à l’horizon 2025, l’objectif étant de permettre la réintégration de ce patrimoine dans le contexte général du développement territorial local.

 

Source: lematin.ma

Maxwell Lewis Baboula


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.