Festi ebassa 2018 : Culture et rassemblement

Publié le 15/02/2018 | Maxwell Lewis Baboula

Cameroun

03
Juil.

La culture est cet ensemble d’éléments identitaires d’un peuple, d’une tribu, d’une ethnie, d’un village etc. Dans un monde devenu village planétaire, dans une dynamique, un courant d’échanges, une kermesse du donner et du recevoir, la culture est et demeure cet atout que l’on veut connaitre des autres, surtout ce qui y a de mieux chez eux.

Le festival EBASSA rentre dans cette logique et se veut être une identité remarquable du peuple yambassa des arrondissements deFesti Ebassa 2018 BOKITO et OMBESSA dans le département du MBAM et INOUBOU, dans la région du centre au Cameroun.

Chaque concept ou idée novatrice part d’un constat et le festival EBASSA découle du souci de combler les lacunes, de combler les ravins et de renverser les rochers qui acculturent plusieurs jeunes africains, Camerounais et yambassa.

La jeunesse africaine qui constitue l’avenir des peuples, est à la recherche de ses repères, de son identité artistico-culturelle, Ce qui nous pousse a nous poser la fameuse question: que faire? Le FESTI EBASSA est donc cette plate forme de retour aux sources, retours aux origines et faire naitre ou renaitre l’amour pour les valeurs culturelles qui constituent notre socle.

La disparition progressive des anciens dépositaires de l’histoire et de la culture africaine, pourrait conduire à terme à la perte de l’identité culturelle des peuples. Un proverbe africain ne dit-il pas:

<< Un vieillard qui meurt c'est comme une bibliothèque qui brûle >>.

Le FESTI EBASSA a donc pour but: faciliter les échanges, promouvoir et valoriser nos richesses culturelles. Il offre au peuple, une opportunité de se rencontrer, d’échanger les richesses traditionnelles, le patrimoine culturel à travers la musique et les danses traditionnelles : Il Permet au peuple Camerounais et Mbamois en particulier de se ressourcer sur les fondements de la culture Mbamoise, de se retrouver dans le but valoriser et promouvoir nos traditions, identifier, découvrir et promouvoir les jeunes artistes, entrepreneurs et artisans

La 4ème édition a aussi pour vocation spéciale d’ouvrir la visibilité à l’internationale à travers les actions de la diaspora et à travers des actions pour la recherche des jumelages et partenariats, ceci au fin de donner une ambition pluridimensionnelle au festival. Bon vent à toutes vos idées et innovations pour le rayonnement du festival EBASSA qui se tiendra du 03 au 07 juillet 2018 à l’esplanade du stade omnisport de Yaoundé.

Nous avons rencontré le promoteur  M. Angelbert Andenguele qui à bien voulu répondre à nos questions pour éclairer le lectorat :

1) Quelles sont les motivations du promoteur dans la mise en place du concept « FESTI EBASSA » ?

L’idée forte sous-tendue dans la mise en place du festival EBASSA est de réapproprier notre jeunesse de ce grand patrimoine qu’est la culture héritée de nos dieux et grands-parents. La danse est un catalyseur, un élément fédérateur qui agrémente toutes les scènes du quotidien (travaux champêtre, deuil, education à citoyenneté et à la convivialité et au bien vivre ensemble) chez les peuples yambassa, la danse est donc une composante indispensable et du premiers ordre dans la culture du Mbam, comme partout ailleurs chez les bantus et autres peuples du civilisation occidentales et orientales. Toutefois, chaque peuple a ses particularismes culturels.
La danse puisse dans les profondeurs des us  et coutumes ancestraux, des rituels et des gestuels.
Raison pour laquelle, nous voulons nous rendre visite, communiquer pour créer des partenariats, des jumelages, nous permettant d’échanger, d’évoluer ensemble en tirant profit de ce qu’il y a de bien chez les autres et vis-versa. Merci de l’opportunité qui nous est offert par votre magazine en ligne de faire connaitre l’événement  à large échelle et d’y intéresser des partenaires. 

2) Quelles sont les innovations majeures attendues pour la 4ème édition du festival ?

pour la quatrième édition aura pour innovation principal les awards et les concours  pour le pris découverte festi ebassa et en plus nous sommes entrain de faire une série des documentaire les monuments de la culture Mbamoise je vais cité quelque nom comme beti beti Sanama Endong . Nous présentons aussi ce concept aux partenaires des entreprises, aux partenaires de la coopération décentralisée à travers l’espace francophone dans le monde, cette démarche pourrait d’autres façon de voir, élaborer d’accord parti avec les différents partenaires engagés pour la promotion et le rayonnement du festival.

Maxwell Lewis Baboula


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.