Cameroun : Festival Mbam’Art 2017, Jeunesse et Développement

20
Nov.

La 8ème édition du festival Mbam’art se tiendra du 20 au 26 novembre 2017 à Ngambé Tikar sous le thème « Jeunesse et Développement ». Compte tenu de ce thème et de la nature des principales activités économiques de cette région, la 8ème édition sera couplée à un mini comice agro-pastoral

Le grand Mbam a toujours su faire montre de son savoir faire, de savoir faire faire en matière intellectuelle, artistique, culturelle au point où les danses du Mbam ont été plusieurs années avant pendant et après les indépendances, ambassadrices du Cameroun à de grand rendez-vous culturels et sportif internationaux (festival des arts nègre etc…). L’appellation les « Bacheliers du Mbam » provient du fait que les Mbamois ont été parmi les premiers Diplômés du Baccalauréat du Cameroun et ont toujours des jeunes qui s’adonnent aux études ; ce qui se remarque par leur forte présence à des postes divers dans l’administration et le secteur privé.

L’art culinaire du Grand Mbam est entré dans la légende avec le taro aux légumes, le fameux couscous de mais avec des sauces et différents   aromates et légumes du cru. L’artisanat qui produit des objets d’art en bois, en fer, en cuivre, est une spécialité des peuples Tikar qui ont étendus cette culture aux peuples de l’ouest du Cameroun, et de l’Adamaoua. Ceux-ci font partis du peuplement du Mbam.
Cette région est essentiellement  agro-pastorale et regorge beaucoup de sites touristiques à l’état naturel ou sauvage. Dans cette région qui est aussi la mamelle nourricière de la capitale politique du Cameroun et de ces environs, l’on connait assez de difficultés sur le plan infrastructurel, et des services de base (eau, électricité, santé etc…).

Cette kermesse permet donc de réunir tout au tour les 18 magistrats municipaux, les élites, les amis et sympathisants, les partenaires au développement (nationaux, internationaux et locaux), aux fins de porter la réflexion  sur les pistes de la croissance, du développement local et durable.

Pour cette 8ème édition, il s'agit d’apporter des pistes de solution pour rendre visible les 18 communes du Mbam et Inoubou et du Mbam et Kim, et permettre de croiser leurs agendas, avec ceux des administrations locales du nord (Europe, Amérique, Asie). La démarche, va dans le sens d’aider ces administrations de proximité à sauvegarder les maigres recettes qu’elles collectent dans la fiscalité locale et dans lesquelles il est souvent question de faire des poncions pour financier des voyages onéreux à la quête de jumelages et partenariats à l’étrangers. De grandes innovations se profilent à l’horizon pour cette édition ;  des partenaires ont été identifiés, en matière d’électrification rurale et d’adduction d’eau en vue de valoriser les énergies à la portée de cette région. Concernant le tourisme, le visiteur n’aura qu’un embarras de choix face a la galette de produits que le partenaire en ce domaine propose. Les Mbamois de la diaspora sont conviés à participer nombreux a ce festival du donner et du recevoir

Victor BAKOMBA

 


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.