Luc Atrokpo, un leadership avéré pour le développement local

Bénin

Luc Atrokpo, maire de Bohicon, Président de l’Union des Communes du Zou et Président de l’Association Nationale des Communes du Bénin confirme tout le bien qu’on pensait de lui en s’appuyant sur ces différentes positions pour faire de Bohicon et de l’ensemble des communes du pays des espaces de développement et de démocratie. Sa commune vient de remporter le concours du PDDC-GIZ sur les audiences publiques de reddition des comptes.

Jeune maire de Bohicon ayant traversé les trois mandatures de la décentralisation au Bénin, Luc Atrokpo est réputé pour la qualité de son leadership et ses nombreuses actions à la tête de la commune de Bohicon, de l’UCOZ et désormais de l’ANCB. 

Faire de l’ANCB un interlocuteur des pouvoirs publics et une agence de développement intercommunale.

Connu pour son dynamisme, le jeune Président de l’ANCB souhaite véritablement positionner cette structure faîtière des communes dans le plaidoyer et l’exécution des projets de développement. Pour cela, il a d’abord restructuré la maison pour la dynamiser. Le personnel a été redéployé avec des missions et des objectifs clairs et mesurables. Plusieurs postes ont été créés avec du sang neuf pour ainsi tisser la nouvelle corde à l’ancienne. Ensuite l’intelligent président de l’ANCB a entrepris des contacts fructueux avec les partenaires techniques et financiers qui ont pour la plupart des portefeuilles pour l’ANCB. Des projets ont déjà même commencé avec certains partenaires.

Troisième axe stratégique du Président Luc Atrokpo, le réseautage. Ainsi, le Réseau des parlementaires pour la décentralisation a été créé et placé sous la bienveillante présidence de l’honorable Gildas Agonkan, un vrai amoureux de la décentralisation. Celui des experts vient de voir le jour avec à la coordination Marc Okry. Un troisième réseau sera bientôt porté sur les fonts baptismaux. Une fois cette étape finalisée, le Président de l’ANCB envisage de structurer un dialogue franc et sincère avec les pouvoirs publics et particulièrement le Chef de l’Etat qu’il a déjà rencontré à plusieurs reprises. Tout porte à croire que le Président Patrice Talon voue une très bonne estime pour le président de l’ANCB, ce qui facilitera le plaidoyer qui certainement sera à l’image de celle de la présidence Rachidi Gbadamassi à l’ANCB.

Bohicon en route vers l’émergence

Pour la commune stratégique de Bohicon, Luc Sètondji Atrokpo n’entend pas s’arrêter en si bon chemin. Reconduit à la tête de la ville carrefour par une éclatante victoire à l’issue des dernières élections communales, il souhaite en unir les fils et les filles. Pour lui que la classe politique de cette belle ville doit confirmer sa maturité « en transcendant les divergences partisanes pour ne considérer que les exigences de paix et de développement qui doivent les rassembler et les mobiliser au service des populations de la commune : Bohicon d’abord et avant tout ! Le Zou d’abord et avant tout ! Le Bénin d’abord et avant tout ! ».

Très conscient des enjeux de développement, le maire avertit qu’à Bohicon comme dans tout le Bénin, la croissance démographique accentue le taux de chômage et du sous-emploi, l’occupation des zones insalubres par endroits, le développement de divers vices, l’insécurité des biens et des personnes, l’accès de plus en plus difficile aux services sociaux. Malgré les efforts du gouvernement pour affronter ces problèmes, beaucoup reste à faire. Pour lui, il souhaite un partenariat stratégique avec l’Etat afin de « Poursuivre l’électrification dans tous les quartiers, l’extension du réseau d’eau potable dans tous les quartiers, l’achèvement des travaux de construction du complexe sportif de Bohicon et les travaux de construction du bassin versant du Zou avec l’ensemble des partenaires français et belges.

Le Président-maire entend également réaliser un hôtel de haut standing au centre-ville (ancien jardin public) de la commune, l’interconnexion entre la Mairie et les bureaux des arrondissements et un guichet unique pour des prestations performantes de l’administration communale. Il entend poursuivre les travaux de pavage et d’assainissement et les actions sociales que ses populations apprécient si tant.

La reconnaissance du PDDC-GIZ

Engagé dans le processus de décentralisation en cours au Bénin depuis 2003, le Programme d’Appui à la Décentralisation et au Développement Communal de la coopération allemande au Bénin a mis en compétition les 25 communes partenaires autour de la thématique de reddition des comptes, de juin 2016 à mai 2017. C’est la commune de Luc S. Atrokpo qui arrive en tête avec 87 points. Il va bientôt recevoir cette distinction au cours d’une cérémonie de haut niveau que le PDDC organisera bientôt.

Source : www.24haubenin.info


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.