Formation qualifiante : mille jeunes vont consolider leur savoir en techniques de vente

Publié le 06/08/2018 | Thierry Roland Simen

Congo

Des jeunes venus de tous les arrondissements de Brazzaville vont participer, pendant trois mois, à une formation certifiante en la matière.

La formation des mille  jeunes en technique de vente est née du partenariat public-privé. Un accord à cet effet a été signé, le 2 juillet, entre le ministre l’Enseignement technique, professionnel, de la formation qualifiante et de l’emploi, d’une part, et, d'autre part, la société de téléphonie mobile Airtel et l’Ecole africaine de devéloppement (EAD).

Les enseignements qui debuteront la semaine prochaine seront assurés sur le plan théorique par l’EAD et la partie pratique sera exécutée par Airtel Congo.    

Cette société, engagée dans la formation des jeunes congolais depuis plusieurs années, apporte son expertise aux efforts du gouvernement qui milite pour l’adéquation formation et emploi.

Dans son mot de circonstance, le directeur de l’EAD, Isaac Alain Moungala Makita, a précisé que cette formation permettra à ces jeunes de se lancer dans le monde professionnel avec assurance, afin de réduire le chômage. «Cette formation vise l’acquisition de l’état d’esprit et la connaissance de la mercatique en maîtrisant le point de départ et l’aboutissement de l’action commerciale, l’intégration des différentes dimensions du produit, leurs incidences et leurs évolutions, la communication efficace. A l’issue de cette formation, ces jeunes seront capables de préparer la vente, de communiquer, d’argumenter, d’observer, d’analyser et de conclure un marché », a –t- il indiqué.

Le gouvernement a salué cette initiative qui honore le partenariat public-privé qu'il privilégie depuis plusieurs années. Selon le ministre de tutelle, Antoine Nicéphore Thomas Fylla de Saint-Eude, la population congolaise est majoritairement jeune. Cette couche sociale est ainsi exposée au chômage. 

« Les entreprises installées au Congo font souvent appel à l’expertise étrangère plus qualifiée. Le gouvernement s’efforce de renverser la tendance, en procédant au partenariat public-privé », a ajouté le ministre.

Notons que l’activité s’est déroulée en présence des maires des différents arrondissements de la ville de Brazzaville.

Source: www.adiac-congo.com

Thierry Roland Simen


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.