Recherche scientifique : le Congo et EAA explorent des pistes de coopération

Publié le 07/06/2018 | Thierry Roland Simen

Congo

En séjour de travail au Congo, le secrétaire exécutif de l’Agence intergouvernementale eau et assainissement pour l’Afrique (EAA), Pierre Hobab Rogoto, a échangé, le 24 mai, avec le ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation technologique, Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou.

L’entretien entre les deux personnalités a porté, entre autres, sur le nouveau plan stratégique 2018-2022 et la situation actuelle de l’organisation. A cette occasion, le secrétaire exécutif de EAA a présenté les stratégies de son institution en matière de recherche action, ainsi que son centre de recherche qui est un des organes clés. 

« Notre structure peut attendre beaucoup de choses du Congo, parce que notre nouveau plan stratégique 2018-2022, décliné en quatre axes majeurs, a inscrit en son premier point, la recherche. Vous voyez que EAA est très agressive dans les innovations technologiques et en tant que tel, le ministère dédié à ce secteur ne peut que recevoir la primeur de nos intentions. Nous devons également regarder ensemble comment nous accompagner mutuellement et essayer de mettre ensemble nos idées, nos moyens, nos forces pour évoluer dans le secteur de la recherche », a expliqué le Tchadien Pierre Hobab Rogoto, à sa sortie d’audience.

Selon lui, le secteur de l’eau et particulièrement de l’assainissement, est un domaine très dynamique, d’où la nécessité de l’intégrer dans le maillon de la chaîne de recherche. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou et son hôte ont également échangé sur les nouveaux défis liés au secteur de l’eau et de l’assainissement en Afrique ainsi que la place qu’occupe ce secteur dans l’agenda du développement socioéconomique du Congo. 

« Nous avons échangé avec le ministre et tout son staff technique pour voir à l’avenir comment nous allons évoluer ensemble dans ce domaine spécifique, qui intéresse nos gouvernements à plus d’un titre », a-t-il poursuivi.

Le ministre et le secrétaire exécutif de EAA ont, par ailleurs, exploré les opportunités de mise en place d’un partenariat public-privé pour un financement durable du secteur de l’eau et de l’assainissement au niveau du Congo. Ils ont, enfin, parlé des programmes d’urgence à mettre en œuvre pour contribuer à l’atteinte des Objectifs de développement durable en matière d’hygiène d’eau et d’assainissement au Congo.

« Je crois qu’à ce niveau aussi, j’ai eu l’assurance du ministre pour voir comment, dans les jours à venir, au niveau de nos départements techniques, si nous pouvons nous retrouver pour examiner ensemble les différents protocoles et les détails opérationnels à mettre en œuvre pour que très rapidement cela puisse se concrétiser dans leur portée minimum de recherche », a conclu Pierre Hobab Rogoto.

Notons qu’avant de s’entretenir avec le ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation technologique, le secrétaire exécutif de EAA a visité le siège de la société Averda Congo, en charge des opérations d’assainissement dans la ville de Brazzaville. Il s’est, ensuite, rendu à la primature pour rencontrer le Premier ministre, chef du gouvernement, Clément Mouamba.

Source: www.adiac-congo.com

Thierry Roland Simen


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.