Quito poursuit l'engagement de l'Amérique latine dans l'objectif du développement durable avec la sensibilisation des citoyens

Publié le 21/04/2018 | Thierry Roland Simen

Équateur

Quito, ville hôte de la conférence Habitat III, où a été adopté le Nouvel Agenda Urbain, avance de manière continue dans la localisation des Objectifs de Développement Durable (ODD), impliquant les citoyens de manière active dans le processus. Cet exemple est une référence importante pour les gouvernements locaux d'Amérique latine dans la combinaison efficace de la participation, de la planification et de la gestion urbaine, conformément aux ODD.

 

Du 13 au 16 mars, la municipalité métropolitaine de Quito a organisé deux ateliers de formation pour les formateurs afin de localiser les ODD. CGLU, à travers sa direction d'apprentissage et conjointement au Fonds Andalou des Municipalités pour la Solidarité Internationale (FAMSI) et à l'Union des Villes Capitales Latino-américaines – (UCCI), ont soutenu la Direction métropolitaine des relations internationales, le Secrétariat général de la coordination territoriale et la participation citoyenne et le Secrétariat de Planification, dans la préparation des ateliers. Ces ateliers marquent le début d'un processus de formation pour 2300 personnes, dont 1000 employés municipaux et 400 leaders de quartier, qui accompagnent l'engagement collectif des citoyens dans l'agenda mondial.

 

40 participants du gouvernement métropolitain, leaders de quartier et de zones ont été formés en tant que formateurs, sur la base des modules 1 et 2 pour la localisation des ODD, afin d'élargir le spectre et le niveau d'impact sur la communauté et d'améliorer et d'étendre les capacités et connaissance des fonctionnaires municipaux. Ces modules sont le résultat d'un engagement conjoint de l'ONU-Habitat, du PNUD - ART et de la Global Taskforce, facilité par CGLU pour soutenir la localisation des ODD au niveau territorial.

Le directeur métropolitain des relations internationales de Quito, Cristian Espinosa, a ouvert la réunion en accueillant tous les participants et les formatrices : Camila Lanusse (Conseillère du Maire Métropolitain de Quito) et Luisa Iglesias (coordinatrice de projets auprès de FAMSI). Le programme a débuté par une introduction générale sur le processus de construction du Programme 2030, les différences et les avancées entre les objectifs du Millénaire pour le développement et la définition des objectifs de développement durable et le cas particulier de Quito.

 

Les participants ont eu l'occasion d'en apprendre davantage sur les efforts de la municipalité pour incorporer les ODD et leurs cibles dans l'agenda municipal, dans la planification au niveau local et dans la mise en œuvre et le suivi des politiques publiques. Ceci orientant vers la construction d'un programme métropolitain basé sur un processus de participation citoyenne. Les présentations ont permis de souligner l'importance de la sensibilisation et l’inclusion active des citoyens dans les processus de localisation au niveau territorial.

Fernando Santomauro, représentant du Forum National des Secrétaires et des Responsables Municipaux des Relations Internationales du Brésil (FONARI), a souligné la pertinence de l'expérience innovante de Quito dans le contexte latino-américain. Ce processus fait partie d'un cadre historique d'importance croissante pour les villes du continent en tant qu'acteurs clés des processus de localisation du Programme 2030 dans la région. Le premier jour de l'atelier s'est terminé par une présentation du Secrétariat de la planification de Quito, qui a partagé l'expérience de l'administration métropolitaine dans la localisation des ODD et de leurs cibles dans l'exécution et la création d'indicateurs locaux.

Lors du deuxième jour, le programme s'est concentré sur les Modules d’Apprentissage sur la Localisation des ODD et leur adaptation pour la sensibilisation de leaders de zones et de quartiers. L'accent a été mis en particulier sur l'alignement des plans sur les ODD, qui est au cœur du deuxième module d'apprentissage. Les exercices interactifs ont permis de révéler les défis et les opportunités de profiter de cette occasion pour aborder le Programme mondial dans le contexte de la planification stratégique locale métropolitaine de Quito, impliquant les responsables municipaux, les jeunes et les leaders de zone et de quartier.

Les participants à l'atelier ont travaillé sur l'adaptation des outils à la réalité locale et des quartiers. Cet exercice d'adaptation se concentre sur les besoins des citoyens, en intégrant des stratégies de participation aux processus de sensibilisation.

Les nouveaux formateurs ont eu l'opportunité de planifier, de commenter et de recevoir des commentaires sur leurs ateliers à venir, intégrant ainsi plus de personnes dans leurs secrétariats, zones et quartiers au processus de localisation des ODD, dans une approche.

Source: www.uclg.org

Thierry Roland Simen


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.