Fonds d’appui à la coopération décentralisée franco-libanaise 2016-2018 (3e tranche)

Publié le 09/03/2018 | Thierry Roland Simen

France, Liban

Le Liban est un des pays les plus fortement touché par la crise syrienne avec près d’un million et demi de réfugiés disséminés sur tout le territoire. Ce nombre impressionnant représente presque la moitié de la population libanaise et cette crise a un impact important sur le pays en termes d’économie, de démographie, d’instabilité politique et de sécurité…

Dans cette situation, les municipalités libanaises sont sous une pression sans pareil avec de multiples défis à relever dans tous leurs domaines de compétence et elles comptent sur leurs partenaires, et en particulier les collectivités territoriales françaises, pour les relever.

Pour les y aider, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, en pleine concertation avec le Comité des Maires Libanais, mais également avec l’Ambassade de France au Liban, Cités Unies France et Cités Unies Liban/Bureau Technique des Villes Libanaises, a décidé de lancer un fonds d’appui spécifique à la coopération décentralisée franco-libanaise afin d’apporter le concours souhaité sur le renforcement des capacités à la gouvernance territoriale et l’appui en formations.

Cette décision a été prise lors de la mission dirigée par le Délégué pour l’action extérieure des collectivités territoriales au Liban en février 2016 et plus particulièrement lors de la réunion avec le Comité des Maires Libanais (CML) du 12 février. A cette occasion, le CML a confié à Cités Unies Liban/BTVL le soin de le représenter pour tout ce qui concerne ce fonds d’appui.

Les domaines choisis pour cet appel à projets tiennent compte des priorités qui sont ressorties de cette concertation.

Source: www.diplomatie.gouv.fr

Thierry Roland Simen


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.