Congrès de l'Union Régionale de Zaghouan: La décentralisation, soutien au développement régional

Publié le 22/12/2017 | La rédaction

Tunisie

L’Union Régionale de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat de Zaghouan a tenu, lundi 18 décembre 2017, son huitième congrès avec pour slogan : « la décentralisation, soutien au développement régional».

Prenant la parole, la Présidente de l’UTICA a souligné que ce congrès s’inscrit dans le cadre de la préparation du congrès national qui se tiendra en janvier 2018. Elle a remercié le bureau exécutif sortant pour les  efforts qu’il a déployé durant les cinq dernières années alors que la Tunisie traversait une période difficile de son histoire espérant que la Tunisie surmontera bientôt ces difficultés.

Le gouvernorat de Zaghouan, a ajouté Mme Bouchamaoui comporte 10 zones industrielles qui accueillent 450 entreprises ce qui confirme l’importance du secteur industriel dans la région. Elle a ce propos, appelé le prochain bureau exécutif de l’union régionale à œuvrer à ce que toutes les entreprises de régions intègrent l’UTICA pour un plus grand rayonnement de l’organisation.

Abordant la situation générale dans le pays, la présidente de l’UTICA a souligné que la faible participation aux dernières élections partielles en Allemagne confirme la déception des citoyens de la politique. Mme Bouchamaoui a déclaré également que l’UTICA n’est pas favorable au report des élections municipales appelant les hommes politiques à mieux comprendre les soucis et les attentes des tunisiens et à trouver des solutions à la déception des jeunes.

Dans tous les congrès régionaux de l’UTICA, a souligné  Mme Bouchamaoui, les chefs d’entreprises ont exprimés les mêmes préoccupations, les mêmes soucis, les mêmes craintes ce qui confirme que le malaise est généralisé.

Ceci confirme également qu’il y a quelque chose qui ne fonctionne pas dans le pays. En effet tous les secteurs se demandent : quelles solutions ont apporté les politiciens aux problèmes économiques du pays ? La présidente de l’UTICA a affirmé que personne n’a le droit de faire de la surenchère quant au nationalisme de chacun.

Alors que la Tunisie célèbre l’anniversaire de sa révolution, chacun de nous a ajouté, Mme Bouchamaoui doit se demander qu’est ce qu’il a apporté au pays, quelles réponses a-t-il apporté aux attentes des tunisiens ? Mme Bouchamaoui a souligné que l’instabilité politique en Tunisie qui a vu se succéder 8 gouvernements depuis la révolution empêche la prise de décisions importantes et l’administration semble de ce fait avoir les mains liées. 

Il faut que les lois importantes et nécessaires pour la croissance économique du pays soient adoptées dans les meilleurs délais car elles revêtent une importance fondamentale pour l’économie du pays a ajouté la présidente de l’UTICA. De même a ajouté Mme Bouchamaoui la loi doit être appliquée à tous.

Le congrès a été ouvert par Mme Ouided Bouchamaoui, présidente de l'UTICA, en présence du gouverneur de Zaghouan, de plusieurs membres du Bureau exécutif national,  de membres de l’ARP et de représentants d'organisations de la société civile

Dans son discours, M. Amor Trabelsi, Président sortant du Syndicat régional de l'industrie, du commerce et de l'artisanat de Zaghouan, a souligné qu'il était pleinement conscient des difficultés de la situation économique et qu'il a essayé, dans la mesure du possible, d'aider les entreprises à surmonter les difficultés et les obstacles.

Lors du débat général, les interventions des congressistes ont porté sur les difficultés des secteurs tels que celui des transports de tous types, des librairies, des stations-service et des cafés ainsi que sur la fixation de la marge de certaines activités ainsi que sur les charges de plus en plus élevées qui pèsent sur toutes les entreprises.

Source : www.utica.org.tn


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.