Ouverture de l’appel à projets 2018 en soutien à la coopération décentralisée franco-sénégalaise

Publié le 16/01/2018 | La rédaction

France, Sénégal

Les gouvernements français et sénégalais ont renouvelé le 27 janvier 2017 leur accord triennal à Dakar pour soutenir les projets de coopération décentralisée.

Le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères (Délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales - DAECT) et le ministère sénégalais de la Gouvernance Territoriale, du Développement et de l’Aménagement du Territoire (MGTDAT), ouvrent le quatrième appel à projets en soutien aux partenariats de coopération décentralisée entre collectivités territoriales françaises et sénégalaises.

Il est ouvert du 15 janvier au 15 mars 2018. Les collectivités territoriales françaises et les collectivités locales sénégalaises peuvent, dans le cadre triennal en cours,  déposer des projets d’une durée d’un ou deux ans.

Ce dispositif est piloté conjointement par la DAECT, le Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France à Dakar et par la Direction des Collectivités Locales (DCL) du Ministère de la Gouvernance Territoriale, du Développement et de l’Aménagement du territoire (MGTDAT). Cette initiative vise essentiellement à consolider les partenariats en cours. Elle démontre la volonté des deux pays d’approfondir la coopération entre leurs autorités locales respectives au bénéfice directe des populations.

Les projets ne sont éligibles que s’ils sont portés conjointement par au moins une collectivité territoriale française et une collectivité locale sénégalaise. Ils doivent s’inscrire dans une logique de renforcement des capacités de maîtrise d’ouvrage des collectivités locales sénégalaises dans les trois thématiques prioritaires suivantes :

  • Développement économique local, et notamment des activités génératrices de revenus et d’emplois, y compris patrimoine, tourisme et culture ;
  • Appui institutionnel et renforcement de capacités, dont la formation professionnelle et l’innovation numérique ;
  • Développement durable et changement climatique, dont sécurité alimentaire et agro-écologie.

Les projets présentant des actions sur le territoire de la collectivité française en rapport avec celles menées au Sénégal seront privilégiés.

Source : www.diplomatie.gouv.fr


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.