La Fondation Mwimba-Texas (FMT) et la Jeunesse en Chaîne pour le Développement (JCD) unissent leurs efforts

Congo RDC

Les deux ONG décident de travailler en synergie en vue de mettre les bases d’un développement durable profitable à toute la communauté.

La Fondation Mwimba-Texas (FMT) et la Jeunesse en chaîne pour le développement (JCD) ont trouvé des traits communs entre elles pour faire route esnsemble. En effet la FMT lutte pour la cause des albinos tandis que la JCD, fruit de la Congrégation des Filles de la charité de Saint-Vincent-de-Paul et Sainte Louisede Marillac ( une organisation internationale des sœurs fondée en 1633 à Paris, en France), est une association des jeunes filles et garçons ayant la passion de contribuer de leurs talents et aptitudes pour le développement de tous. Elle organisera, le 25 novembre, dans la salle de la paroisse Notre-Dame d’Afrique à Lemba, une grande fête de jouissance pour marquer les 400 ans du Charisme Vincentien, le Jubilé d’or de la province du Congo de Filles de la charité et la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes ainsi que trois autres activités.

La FMT est invitée à ces manifestations qui marquent le début du partenariat entre les deux organisations. Son président, le catcheur albinos Alphonse Mwimba Texas, a remercié le Dr Bauma qui s’implique depuis très longtemps aux activités de la fondation, pour le bien-être des albinos. 

La Congrégation des Filles de la charité de Saint-Vincent-de-Paul, de laquelle est issue la JCD, est représentée dans les cinq continents, servant dans 91 pays dont 22 en Afrique. En RDC, les Filles de la Charité rendent service depuis 1929 dans les provinces de l’Équateur, Bandundu et Kinshasa. Elles ont des hôpitaux, des écoles, des centres pour personnes vivant avec handicap, des homes des vieillards, des centres pour la promotion de la femme et pour enfants en situation difficile, des centres dream pour les victimes de VIH, etc.

La JCD croit, en effet, en la force qui réside dans l’union. Créée le 23 janvier 2016, la JCD a commencé avec 30 membres et conseillers et compte actuellement 637 membres effectifs dans tout le pays. Ces jeunes, souligne-t-on, proviennent des différentes cultures et religions. Des formations (séminaires, sensibilisations et conférences) données par l’équipe de conseillers de la jeunesse, axées sur l’éducation de conscience et de mentalité en vue d’un développement solide pour tous, visent le développement et le bon comportement de la jeunesse dans la société sur les plans moral, social, économique et spirituel. « Notre souhait est que chacun apporte ce qu’il est, ce qu’il pense, ce qu’il connaît eN vue de solidifier la chaîne de développement pour tous. Ainsi, nous combattons la corruption, l’égoïsme, la paresse », a souligné la JCD.

Source : www.adiac-congo.com


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.