Technopoles agro-alimentaires au Togo : l'expertise de la Corée

Le Togo souhaite s'inspirer des expertises Coréennes pour développer l'industrie agricole via des technopoles agro-alimentaires.

Dans les années 70, le gouvernement sud-coréen avait lancé le mouvement Saemaul (Nouveau village) afin de développer les zones rurales. Cette politique a été un succès et le concept s’est exporté aux pays d’Asie et d’Afrique grâce au soutien de l’Agence coréenne d’aide publique.

La Fondation Saemaul Globalisation a été créée à cet effet. Elle développe des projets pilotes dans 6 pays africains pour le développement des techniques agricoles. Elle envisage de s’implanter au Togo pour aider le pays à créer des agropoles en partenariat avec la Banque africaine de développement (BAD). Une délégation de la Fondation vient de s’entretenir à Lomé avec le chef du gouvernement et le ministre de l’Agriculture.

"Le miracle économique qu’a connu la Corée du Sud tire sa substance dans l’approche Seamaul, basé sur  l’amélioration de la gouvernance locale par le changement de mentalité et la formulation des projets par les bénéficiaires eux-mêmes", a expliqué Jungwon Park.

L’équipe d’experts de la BAD et de la Fondation Saemaul Globalisation doit se rendre en région, notamment dans la Kara, où vont être lancés des agropoles.

L’ambition des dirigeants togolais est de bâtir une véritable industrie agricole avec une forte activité de transformation via des technopoles agro-alimentaires. Un projet qui implique de mettre en œuvre un partenariat public privé (PPP) en raison des importants investissements.

Source : www.republicoftogo.com


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.