Développement décentralisé – Mahajanga et Mulhouse main dans la main

Mulhouse et Mahajanga poursuivent leur coopération encadrée depuis 2009 par une convention multipartenariale pluriannuelle qui s’étend à d’autres domaines de compétence communale, tels les finances, la propreté urbaine, la santé communautaire, le tourisme durable.

La première phase de la coopération entre la cité des Fleurs et la ville française a été convaincante. « La coopération entre la ville de Mulhouse et la commune urbaine de Mahajanga se poursuit. Nous sommes satisfaits et contents de l’avancée des projets, mais nous sommes aussi très exigeants ». C’est en ses termes qu’Anne-Catherine Goetz, adjointe au maire de Mulhouse, s’est exprimée lors de la signature de la convention cadre de développement décentralisée entre les deux villes, avec la commune urbaine de Mahajanga, mardi, à l’hôtel de ville de la cité des Fleurs.

« Les trois mots clés, efficacité, transparence et autonomie, sont constatés dans la coopération, à travers les différents projets qui unissent les deux parties », ajoute-t-elle. Le premier magistrat de Mahajanga, Mokhtar Andriantomanga, et son équipe ainsi que les agents de la municipalité ont été félicités par la délégation de Mulhouse pour la qualité de leur professionnalisme et l’avancée constatée dans la réalisation des projets de partenariat.

Bonne gouvernance

La gestion de la collecte de déchets, le traitement de boues de vidange, la gestion des finances de la municipalité et les travaux effectués dans les différents marchés de Mahajanga figurent parmi les activités prévues par cette coopération, qui date de 2004.

La nouvelle étape de cette collaboration entre les deux parties, entrée en vigueur le 1er janvier, touche aussi la sécurité civile à Mahajanga dont la réorganisation de la caserne des pompiers. Les technologies de l’information et de la communication, mises au service de la bonne gouvernance dans la commune, permettront aussi d’élaborer un schéma directeur et de former des agents municipaux à l’utilisation des TIC.

Comme l’Ircod ayant été changé, depuis le 1er juillet, en Grand Est solidarité de coopération pour le développement ou Gescod, les villes de Mulhouse et de Mahajanga s’engagent à définir ensemble les modalités du financement des actions des programmes. Cette année, le montant du financement prévisionnel global mis en œuvre par l’Ircod pour la réalisation des actions citées dans la convention, est évalué à 140 300 euros, hors valorisation et engagements financiers directs des partenaires malgaches.

La délégation a prévu une visite des trois marchés de Mahajanga et du STBVL (traitement des boues de  vidange) à Marohogo, jusqu’au 20 juillet. Martine Mozère, chef du service des relations internationales, Régis Ochsenbeein, du directeur administratif et financier, et Nicolas Cazut, chef du service de l’assainissement, composent la délégation de la ville de Mulhouse.

Source : www.lexpressmada.com


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié après validation.